lien
Dernière modification
faite le 19/01/2015

0.               Introduction

Cher parent, futur parent,

Cher élève,

Cher lecteur,

Comment donner un nom au document que vous avez sous les yeux ?

FFUne bible? Non. Un règlement? Non, pas seulement. Un roman ou l'histoire du Collège? Non. Un compendium? Peut-être…

Nous sommes particulièrement heureux de vous présenter cette édition mais aussi curieux de voir comment cet effort de synthèse sera reçu par chacun de vous, parent(s), futur(s) parent(s) ou élève(s).

Ce document est à parcourir en fonction de ce que vous désirez y trouver et les remarques seront les bienvenues. Il synthétise ce qui nous paraît essentiel de savoir (avant tout) lorsqu'on veut faire le choix du Collège du Biéreau pour son enfant. Et pour vous qui connaissez déjà le Collège du Biéreau, ce sera un rappel, mais aussi une réponse à vos questions et interrogations. Nous avons intégré une brève histoire sans trop entrer dans les détails mais pour nous assurer qu'un minimum se transmette de générations en générations d'élèves et de parents. Par exemple, encore aujourd'hui peu de gens savent que l'Ecole des Bruyères est une émanation du Biéreau et a été pensée, lancée, soutenue, construite comme une extension du Collège du Biéreau par le Pouvoir organisateur du Biéreau; ce n'est que fin des années 90 que le cordon ombilical a été coupé. D'autres peuvent se demander quand et pourquoi on a construit un nouveau bâtiment récemment alors que le nombre d'élèves est resté sensiblement le même. Deux exemples parmi d'autres.

introCette synthèse vise à informer sur l'organigramme, les principes de fonctionnement de l'école,  l'équipe éducative, les bâtiments, l'ensemble de l'organisation, les projets et règlements. Si a priori, l'ensemble vous paraît indigeste à lire en une seule fois, prenez le temps d'y revenir à travers les différentes sections.

La première section survole la structure du Collège tant au niveau juridique qu'au niveau du fonctionnement des éléments de la structure avec une brève histoire de l'infrastructure physique.

La section deux est essentielle car elle touche principalement les projets éducatif, pédagogique et d'établissement.

Les sections trois et quatre portent sur le règlement des études et le règlement d'ordre intérieur (ROI).

La section cinq aborde les aspects principaux de la vie quotidienne.

Enfin, la section six reprend quelques annexes dans le but d'éclairer certains aspects repris dans l'une ou l'autre section ou à titre d'information complémentaire.

En parcourant ce document vous découvrirez le Collège du Biéreau de l'intérieur ou avec un peu de distance; vous devriez trouver réponse à la grande majorité de vos questions. L'essentiel pour nous est que vous soyez informés au mieux et que ceci constitue aussi la base de votre adhésion aux valeurs, aux principes de formation, d'évaluation et de vie en commun.

Le choix d'une école ne peut être fait par hasard car il aura un impact sur toute la vie de vos enfants. Ce n'est donc pas un désir mais une exigence de notre part qu'il y ait une osmose entre les efforts développés en interne et les parents et familles qui nous font confiance. Notre Collège n'est pas seulement un "endroit d'apprentissage privilégié", c'est aussi un lieu de vie et c'est un morceau de la société de demain que nous construisons avec vous.

En restant à votre écoute, ouverts à vos questions, interrogations et remarques, nous vous souhaitons une lecture constructive et instructive.

Bien amicalement

2013-09-26 Stephane.jpg

Stéphane VREUX

Directeur

 

2010-01-04_entreeEcoleSimonet (6)

Christian LEGRAIN

Président du Pouvoir organisateur

1.               Présentation de l’école: les structures, l’équipe éducative, les bâtiments

1.0. Contenu :

1.1.         Le Collège du Biéreau en quelques mots. 4
   1.2.         Organigramme du Collège du Biéreau, rôles et missions de chacun. 4
     
1.2.1.               Coordonnées de l’établissement. 4
     
1.2.2.               Organigramme interne: rôle et missions des différents acteurs. 4
          
1.2.2.1.                     Le Pouvoir organisateur (PO). 5
          
1.2.2.2.                     L’équipe enseignante : 6
          
1.2.2.3.                     Le personnel auxiliaire et d’encadrement. 7
          
1.2.2.4.                     Les parents.

7
     1.2.3.               Organigramme externe: rôle et missions de chaque partenaire. 8
          
1.2.3.1.                     SEGEC et FEDEFOC. 9
          
1.2.3.2.                     Centre PMS
      .
10      1.2.3.3.                     Le PSE  (Service de Promotion de la Santé à l'Ecole). 10
           1.2.3.4.                     L'Université Catholique de Louvain et les Kots à projets. 10

  
1.3.         Présentation du cadre de vie:  les deux bâtiments de l’école. 10
      1.3.1.               L’école primaire. 11
      1.3.2.               L’école maternelle: de l’école initiale au premier bâtiment passif. 12

1.1.        Le Collège du Biéreau en quelques mots

Faisant suite au "Walen Buiten" de 1967/1968 qui voit l'Université de Louvain se scinder en deux universités flamande (KUL) et francophone (UCL), l'école maternelle et primaire ouverte aux francophones à Leuven doit déménager. C'est ainsi qu'en 1972 est créé le Collège du Biéreau, la première école libre confessionnelle à s’ériger à Louvain-la-Neuve (voir une présentation plus large au point 1.3).

Aujourd’hui, l’école compte un peu plus de 450 enfants, répartis en une classe d’accueil (enfants de 2,5 ans), puis en deux classes par année, de la première maternelle à la sixième primaire.

La classe d’accueil ouvre dès le premier septembre, pour les enfants de 2,5 ans, et se complète jusqu’à la dernière « entrée » après le congé du carnaval. Il n’y a donc pas d’entrée de nouveaux élèves en classe d’accueil après les vacances de Pâques (vacances de Printemps).

1.2.        Organigramme du Collège du Biéreau, rôles et missions de chacun

1.2.1.              Coordonnées de l’établissement

Le Collège du Biéreau est situé à côté de la Ferme du Biéreau, entre la Place Polyvalente et le Lycée Martin V, section Biéreau.

Téléphone général : +32 (0)10.45.03.06

Adresse officielle pour les deux sections :

2, rue du Collège à 1348 Louvain-la-Neuve.

(L’école maternelle porte le numéro 2A.)

Courriel : secretariat@biereau.be ou direction@biereau.be

Le numéro d’entreprise de l'ASBL "Collège du Biéreau" : BE0412.471.417

Son objet social, tel que défini dans les Statuts parus au Moniteur belge, est le suivant:

" L'association a pour but d'organiser, d'administrer et de promouvoir l'éducation et l'enseignement. Pour atteindre ce but, elle gère un établissement d'enseignement fondamental maternel et primaire mixte du réseau d'enseignement libre catholique."

1.2.2.              Organigramme interne: rôle et missions des différents acteurs

Une école est une structure complexe, qui fait intervenir de nombreux acteurs. Certains partagent leur quotidien au sein même de l'institution, d'autres y participent de manière plus lointaine et ont des liens réguliers ou plus ponctuels.

Le Conseil d’Administration, appelé dans nos établissements « Pouvoir organisateur (P.O.) » est l’organe de décision de l’école.

Tous les partenaires jouent un rôle actif dans l'école et y assurent le meilleur encadrement pour les élèves.

1.2.2.1.   Le Pouvoir organisateur (PO)

Chargé de gérer et de superviser le fonctionnement de l'école, le Pouvoir organisateur est composé de parents et anciens parents aux expériences personnelles et professionnelles diverses. Bénévoles, ils apportent chacun énergie et compétences au service du projet commun.

Une des particularités de l’enseignement libre réside dans le fait que les écoles sont organisées par des PO de droit privé, alors que l’enseignement officiel est organisé par les pouvoirs publics communautaires, provinciaux ou communaux.

Constitué en association sans but lucratif (ASBL), le Collège du Biéreau fonctionne avec une assemblée générale (AG) et un Conseil d’administration (CA)  dont les membres sont nommés par l’AG et agissent collégialement. Chaque ASBL PO est régie par ses propres statuts publiés au Moniteur. Ces documents, approuvés par l’AG, décrivent la composition du PO, le rôle et les règles de fonctionnement de l'ASBL

Le CA, tout en étant un organe collégial, a désigné en son sein un président, un secrétaire et un trésorier.

Le PO travaille en collaboration étroite avec la direction de l’école. Cette collaboration est définie dans la "lettre de mission du directeur".

Le pacte scolaire précise que « le Pouvoir organisateur d’un établissement d’enseignement est l’autorité, la ou les personne(s) physique(s) ou morale(s) qui en assume(nt) la responsabilité ».

Le décret « Missions » (adopté par le Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles ) précise, quant à lui, le rôle des PO en les instituant responsables des projets éducatif et pédagogique.

Le PO du Collège du Biéreau  se réunit en moyenne une fois par mois.

Outre les administrateurs, sont invités à participer à la plupart des réunions :

·         le directeur de l’école,

·         les délégués représentant le personnel enseignant,

·         les représentants des structures de participation des parents (Comité des fêtes, Association de parents et Conseil de participation)

Dans les faits, le PO est l’organe responsable du fonctionnement de l’école. Il assure les fonctions de vigilance, de contrôle et de prévision.

Assumer la responsabilité d’un établissement d’enseignement c’est donc :

·         être garant de sa bonne gestion dans tous les domaines: pédagogie, finances, administration, gestion du personnel, infrastructures et patrimoine, sécurité et bien-être;

·         garantir les bonnes relations avec tous les partenaires proches et veiller à positionner l’école dans son environnement;

·         avoir une vision de l’avenir et en tenir compte dans tous les domaines de la gestion.

Le PO a un devoir d’écoute et d’information à l’égard de ses interlocuteurs:

·         il propose un cadre de vie aux enfants leur permettant un épanouissement global et une formation de qualité, tant par le biais d’une recherche pédagogique que par la mise à disposition d’une infrastructure et un matériel adaptés,

·         il soutient la direction dans la gestion quotidienne et veille à la bonne réalisation du mandat qui lui a été confié.

·         à plus long terme, il est soucieux de promouvoir une formation de qualité, fixe les lignes stratégiques au niveau pédagogique, administratif et financier, veille au développement d’un esprit de dialogue et de concertation au sein de l’école afin de gérer au mieux les situations conflictuelles si elles doivent survenir, stimule la réflexion au sein de l’école, n’opère des sanctions que si les circonstances l’exigent.

1.2.2.2.   L’équipe enseignante :

Equipe 2013

   L 'équipe enseignante est composée d'une quarantaine d'enseignants, dans les fonctions d'instituteurs/trices maternels et primaires, de maîtres spéciaux d'éducation physique, de seconde langue et de religion catholique, d'une psychomotricienne, et d'une puéricultrice (ce dernier poste n'étant pas garanti chaque année).

1.2.2.3.   Le personnel auxiliaire et d’encadrement

·         Le C.A.P.E : Centre d’Accueil Pour l’Enfant: des animatrices assurent l’accueil des enfants, la gestion des horaires des accueillantes « ALE » et l’organisation des surveillances des récréations, des temps de midi, des garderies avant et après l’école et de certains temps d’aide aux institutrices maternelles.(http://www.cape-asbl.be)

·         Les ALE: recrutés sous statut ALE, via les contrats avec les agences locales pour l’emploi de la région, des agentes ou agents assurent l’encadrement et les surveillances sous la supervision du CAPE.

·         Des jobistes, en général étudiants universitaires, viennent renforcer l'équipe à certains moments de l'année pour les surveillances et les garderies.

1.2.2.4.   Les parents

L'AP: L’Association de Parents.

Affiliée à l'Union des Fédérations des Associations de Parents de l'Enseignement Catholique (UFAPEC), elle est constituée de l’ensemble des parents de l’école. Elle contribue à l'amélioration de la vie des enfants à l'école en collaboration avec les autres membres de la communauté éducative.

Bihinn ECOLE PRIMAIRE Biéreau.jpg Elle est le relai entre les parents et les enseignants, la direction ou le Pouvoir organisateur.

Les délégués de classe sont élus parmi les parents de chacune des classes en début d’année et assurent une fonction de relais entre l’enseignant(e) et les parents lors d’activités de classe ou de demandes d’aide ponctuelle. Ils sont invités à participer aux réunions de l’AP.

Nombre de cellules ou groupes de travail émanent de l’Association des parents. Notons pour mémoire la cellule « parascolaire » qui organise des dizaines d’ateliers après quatre heures, et les cellules « potager », « contes », « Petit Reporter (le journal de l’école)», « communication », ou « sécurité ». 

Le CP: le Conseil de participation.

Instauré par le décret « Missions » en 1997, le Conseil de participation réunit des représentants des différents acteurs de l'école : les enseignants, les parents, la direction, le Pouvoir organisateur, le personnel ouvrier et administratif ainsi que des partenaires extérieurs ("la société civile").

Ses missions consistent à:

·         débattre du projet d'établissement;

·         l'amender et le compléter, évaluer périodiquement sa mise en œuvre;

·         proposer des adaptations;

·         donner son avis sur le rapport d'activité annuel de l'école;

·         analyser et faire des recommandations sur les frais demandés aux parents.

LOGO-CMF.jpg Le CF : le Comité des Fêtes.

DSC_3812_op Le Comité est fêtes constitué de parents, d’enseignants et du directeur. Il anime tout au long de l’année scolaire des activités festives destinées à promouvoir la convivialité à l’école tout en collectant des fonds totalement consacrés à l’amélioration du bien-être des enfants à l’école. Citons quelques exemples, proposés en fonction des années et des projets: Soirée d’automne, Fête des Enfants, vente de sapins de Noël, Quizz pour les parents, Carnaval du Blan' Tchf'au, Pestacle et Choréales, ou autres activités.

L’Association des parents, en étroite collaboration avec le Comité des Fêtes,  prend aussi en charge des moments plus particuliers, tels que le déjeuner de rentrée du 1er septembre, la participation aux cadeaux de la Saint-Nicolas , ou la cérémonie de remise des CEB, diplômes des enfants de la sixième primaire. Cette collaboration se marque aussi une fois par an, lors de la journée « travaux » pendant laquelle il est fait appel aux bonnes volontés et aux compétences des parents pour améliorer le quotidien, les infrastructures dans les classes et salles de l’école, et dans les aires de jeux, par tous les petits travaux qui peuvent être réalisés.

1.2.3.              Organigramme externe: rôle et missions de chaque partenaire

Le Collège du Biéreau se situe dans un environnement plus large. Il est en contact constant avec de nombreux partenaires, institutionnels ou autres.

1.2.3.1.   SEGEC et FEDEFOC

Le Pouvoir organisateur du Collège du Biéreau est affilié au Secrétariat Général de l’Enseignement Catholique (SeGEC) en Fédération Wallonie-Bruxelles, qui fédère les quelques 800 Pouvoirs organisateurs de l'Enseignement catholique. Il exerce une triple mission d'animation, de représentation et de prestation de services.

Secrétariat Général de l'Enseignement Catholique (SeGEC)

Avenue Emmanuel Mounier 100 - 1200 Bruxelles  -  tél: 02 256 70 11.

La Fédération d'Enseignement Fondamental Catholique (FédEFoC) a pour mission de promouvoir et de défendre le projet éducatif de l'enseignement fondamental catholique, d'en faciliter l'organisation, de coordonner l'action pédagogique tant au service de la mise en place d'une Ecole de la Réussite qu'au service des acteurs de l'enseignement spécialisé et de représenter les intérêts des Pouvoirs Organisateurs devant l'opinion et les Pouvoirs publics.

www.segec.be/FEDEFOC

http://www.enseignement.be/upload/pics/000000000001/000000000064_20121130133942_l.jpg Le Ministère de la Fédération Wallonie-Bruxelles comprend différents services avec lesquels toute école est en contact.

Il comprend:

·         le Secrétariat général

·         l'Administration générale de l'Infrastructure

·         l'Administration générale de l'Aide à la jeunesse, de la Santé et du Sport

·         l'Administration générale des Personnels de l'enseignement

·         l'Administration générale de l'Enseignement et de la Recherche scientifique (AGERS)

·         l'Administration de la Culture et de l'informatique

L'AGERS - Administration générale de l'Enseignement et de la Recherche scientifique - est structurée  en six directions et services généraux:

·         le Service de l'Administrateur général

·         le Service général du Pilotage du système éducatif

·         le Service général de l'enseignement organisé par la Fédération Wallonie-Bruxelles

·         la Direction générale de l'Enseignement obligatoire

·         la Direction générale de l'Enseignement non obligatoire et de la Recherche scientifique

·         le Service général de l'Inspection

1.2.3.2.   Centre PMS

Le centre Psycho-Médico-Social est un lieu d'accueil, d'écoute et de dialogue où l'élève ou sa famille peuvent aborder les questions qui les préoccupent en matière de scolarité, d'éducation, de vie familiale et sociale, de santé, d'orientation scolaire et professionnelle….

Le Centre PMS est composé de psychologues (conseillers et assistants psychopédagogiques), d'assistants sociaux (auxiliaires sociaux) et d'infirmiers (auxiliaires paramédicaux) qui travaillent en équipe. Un médecin est également attaché à chaque Centre PMS. Le personnel y est soumis au secret professionnel. Il travaille en toute indépendance vis-à-vis des écoles.

Le Centre Psycho-Médico-Social est un service public gratuit.

Le personnel y est soumis au secret professionnel. Il travaille en toute indépendance vis-à-vis des écoles.

Le Collège du Biéreau travaille avec le Centre PMS libre d'Ottignies-Louvain-la-Neuve

Centre PMS                       Rue des Liégeois, 7         1348 Louvain-la-Neuve                Tél : 010/41 47 93

1.2.3.3.   Le PSE  (Service de Promotion de la Sant é à l'Ecole)

La Communauté Française a adopté un décret réorganisant la médecine scolaire (décret du 20-12-2001 relatif à la promotion de la santé à l’école).

Les missions des nouveaux décrets sont assurées par « les services de Promotion de la Santé à l’Ecole » (services P.S.E.).

Le recours à ces services est gratuit. Leur rôle n’est pas seulement de détecter certaines maladies ou de prévenir la transmission de maladies infectieuses mais aussi d’assurer le bien-être des enfants dans leur environnement.

Services de Promotion de la Santé à l’Ecole

119, Montagne d’Aisemont, 1300 Wavre                     Téléphone: 010/ 22 45 51  -  Fax : 010/ 24 39 67

pse_wavre@skynet.be

1.2.3.4.   L'Université Catholique de Louvain et les Kots à projets

Parce que nous sommes situés sur le site particulier de l'UCL, nous vivons nombre de projets, d'animations, de sollicitations venant soit directement de l'UCL (notamment des demandes de stages en psycho, logopédie, kiné …), soit liés aux événements du site ou aux animations des nombreux kots à projets de l'UCL. Nous pensons aux activités liées à notre projet d'établissement, ainsi que nombre d'activités culturelles.

1.3.        Présentation du cadre de vie :  les deux bâtiments de l’école

Le Collège du Biéreau est hébergé dans deux bâtiments distincts, l’un destiné à l’école primaire, l’autre à l’école maternelle. Ce dernier bâtiment comprend également la salle de gymnastique, la salle de psychomotricité, les locaux administratifs (secrétariat, direction et salle des professeurs). (Voir aussi le chapitre « Présentation du cadre de vie »).

1.3.1.              L’école primaire

P1010792.JPGL'école primaire du Collège du Biéreau a été construite pour la première rentrée de 1972, au tout début de l'implantation de l'Université catholique de Louvain sur le site de Louvain-la-Neuve.

Elle était dès lors la première école fondamentale libre implantée sur le site.

Le Collège du Biéreau [1] est né du transfert des écoles francophones dépendant de l’Institut du Sacré-Cœur d’Herverlee (Religieuses Annonciades). Si les lois linguistiques de 1963 avaient imposé le principe de l’unilinguisme néerlandophone dans l’enseignement en Flandre, une exception avait été prévue à Leuven, où le maintien d’une école « d’application » de la section francophone de l’Université (formation des étudiants d’agrégation) devait permettre au personnel francophone de l’Université de continuer à recevoir un enseignement sur place. C’est ainsi que naquit le Lycée Virgo Sapiens, installé sur le domaine des Religieuses Annonciades d’Heverlee.

construction 2 En 1968, le Lycée Virgo Sapiens, qui comportait un enseignement fondamental et un enseignement secondaire, allait connaître le même sort que l’Université : le transfert. Le déménagement amena à la création de deux institutions : le Collège du Biéreau (enseignement fondamental) et le Lycée Martin V (enseignement secondaire).

Si, à l'origine, ces deux établissements étaient unis, et dirigés par un même Pouvoir organisateur (l'UCL), le Collège du Biéreau est aujourd'hui dirigé par un Conseil d'Administration (Pouvoir organisateur) distinct et indépendant.P1030439

Très vite le bâtiment initial (bâtiment "primaires" d'aujourd'hui) s'avère trop exigeant et l'ASBL décide de construire sur ses propres fonds le bâtiment destiné en maternelles.

Fin des années 1970, un mouvement se crée au sein du Collège du Biéreau; d'une part le Collège atteint très vite le nombre d'élèves pour lequel la taille du bâtiment a été prévue. D'autre part, philosophiquement, des membres du PO de l'époque proposent de lancer une autre école basée sur un pédagogie "moins traditionnelle", très vite, une "extension" du Collège du Biéreau est lancée : ce sera l'école des Bruyères basée sur la pédagogie Freinet.

En 2012, de gros travaux de rénovation du bâtiment primaire ont été réalisés, avec l'aide financière de l'UCL et de la Région wallonne.

P1030467 Ces travaux ont fait partie d'un programme UREBA subsidié en partie par la Région wallonne. Plusieurs améliorations ont ainsi été réalisées: remplacement de tous les châssis, relighting (remplacement de tous les néons et éclairages par un système plus performant de nouvelle génération), placement de vannes thermostatiques, remplacement des grandes portes d'entrée par des systèmes métalliques, isolation thermique de la toiture du préau.

Le Pouvoir organisateur a profité de ces travaux pour réaliser d'autres aménagements, rénovations et embellissements dans la cour de récréation de l'école primaire.

1.3.2.              L’école maternelle: de l’école initiale au premier bâtiment passif

Le bâtiment autonome de l’école maternelle a été initialement construit en 1976 par le Pouvoir organisateur. Ce bâtiment, souffrant d’énormes problèmes structurels et techniques a été déclaré insalubre dans les années 2000, nécessitant dès lors de lourds travaux de réfection… ou une reconstruction complète.

C’est cette deuxième option qui a été retenue par le Pouvoir organisateur de l’école.

Dès l’idée de cette nouvelle construction, le Conseil d’Administration de l’école s’est tourné vers la réflexion autour d’un bâtiment passif. En effet, pour le Pouvoir organisateur, la direction et le corps enseignant du Collège du Biéreau à Louvain-la-Neuve, le développement durable ne constitue pas une mode passagère mais bien une volonté citoyenne d’y contribuer dans un projet ambitieux et concret, et d’intégrer la notion au niveau de l’enseignement.

Baptisé METIS (pour Maîtrise Energétique et Technologique d’une Institution Scolaire), le projet de départ a croisé des enjeux économiques, écologiques et pédagogiques. Développé par une école où se côtoient de nombreuses nationalités, METIS est originellement le nom de la déesse grecque de la raison, de la sagesse, de l’ingéniosité et de l’intelligence pratique.

Tout un programme qui fait se rencontrer école et écologie, enfants et adultes.

La nouvelle construction abrite entre 140 et 170 enfants de 2,5 à 6 ans répartis dans 7 locaux de classes; en outre, des zones accessibles aux élèves du niveau  primaire, aux parents, aux professeurs et à la direction sont intégrées: locaux administratifs (secrétariat et bureau de la direction), salle des professeurs, réfectoire, salle de psychomotricité, salle d’éducation physique et un appartement, le tout distribué sur plus de 1.500 m² .

Cette nouvelle construction de l’école maternelle est donc conçue selon les normes du standard passif.

Avec ce nouveau bâtiment, le Collège du Biéreau s’inscrit dans les enjeux de son époque. 

Ce choix du passif, rationnel et économique, se veut aussi un engagement citoyen. Il offre aux enfants et à la Communauté éducative un lieu d’accueil et d’enseignement confortable. Mais il leur permet surtout de vivre, au quotidien, dans un milieu porteur de solutions pour les défis économiques et écologiques du futur.

METIS rencontre des objectifs:

·         Economiques: réaliser des économies à moyen terme,

·         Ecologiques: respecter l’environnement,

·         Energétiques: réduire drastiquement la consommation d'énergie et particulièrement le chauffage,

·         Educatifs: sensibiliser les adultes et rendre attentifs les enfants dès le plus jeune âge aux aspects écologiques et énergétiques. Inciter ces derniers à jouer le relais vers les adultes par la création de réflexes adéquats.

Mais au-delà de ces quatre «E», un cinquième s’est glissé dans le projet : un objectif « Exemplatif ». En effet, le Pouvoir organisateur a toujours souhaité que cette construction puisse servir l'inspiration aux promoteurs d’autres écoles et bâtiments collectifs. Son caractère exemplatif fait partie intégrante du projet.

Comme le reprend un des slogans de l’école ;

« METIS, un projet « passif » pour des enfants actifs ».

Voir aussi l'extrait de presse du journal " Le Vif " du 10 septembre 2010, placé dans les annexes.

2.               Les projets éducatif, pédagogique et d’établissement

2.0. Contenu:

2.1.  Les Missions de l’Enseignement. 14
            Article 6. 14   Article 8. 14
  
2.2. Le projet éducatif et le projet pédagogique. 15
     2.2.1. Une école chrétienne dans un environnement ouvert. 15
     2.2.2. Une organisation structurée. 16
     2.2.3. De la rigueur dans l’apprentissage et dans les contenus développés. 16
     2.2.4. Une évaluation continue. 17
     2.2.5. Un contrat éducatif  "famille - école ". 18
          2.2.5.1. Partage d’un même projet éducatif et pédagogique. 18
          2.2.5.2. Souci d'un dialogue permanent. 18
          2.2.5.3. Participation aux activités scolaires et extra-scolaires. 19
          2.2.5.4. Suivi du travail scolaire. 19
          2.2.5.5. Respect des règles de l'école. 19
          2.2.5.6. Paiement des frais relatifs à la scolarité. 20
     2.2.6. Activités liées au cours de religion catholique et aux valeurs chrétiennes. 20
     2.2.7. Activités liées aux langues. 22
     2.2.8. Activités liées au sport (psychomotricité, gymnastique, natation). 23
 
2.3.         Le projet d’établissement. 24

2.1.        Les Missions de l’Enseignement

Les missions du Collège du Biéreau répondent bien entendu aux missions déterminées au Chapitre 2 du décret « Missions [2] » (articles 6 et 8) soit :

Article 6

La Communauté française, pour l'enseignement qu'elle organise, et tout Pouvoir organisateur, pour l'enseignement subventionné, poursuivent simultanément et sans hiérarchie les objectifs suivants :

·         promouvoir la confiance en soi et le développement de la personne de chacun des élèves;

·         amener tous les élèves à s'approprier des savoirs et à acquérir des compétences qui les rendent aptes à apprendre toute leur vie et à prendre une place active dans la vie économique, sociale et culturelle;

·         préparer tous les élèves à être des citoyens responsables, capables de contribuer au développement d'une société démocratique, solidaire, pluraliste et ouverte aux autres cultures;

·         assurer à tous les élèves des chances égales d'émancipation sociale.

Article 8

Pour atteindre les objectifs généraux visés à l’article 6, les savoirs et les savoir-faire, qu'ils soient construits par les élèves eux-mêmes ou qu'ils soient transmis, sont placés dans la perspective de l'acquisition de compétences. Celles-ci s'acquièrent tant dans les cours que dans les autres activités éducatives et, de manière générale, dans l'organisation de la vie quotidienne à l'école. A cet effet, la Communauté française pour l'enseignement qu'elle organise, et tout Pouvoir organisateur, pour l'enseignement subventionné, veillent à ce que chaque établissement :

·         mette l'élève dans des situations qui l'incitent à mobiliser dans une même démarche des compétences transversales et disciplinaires y compris les savoirs et savoir-faire y afférents;

·         privilégie les activités de découverte, de production et de création;

·         articule théorie et pratique, permettant notamment la construction de concepts à partir de la pratique;

·         équilibre les temps de travail individuel et collectif, développe la capacité de consentir des efforts pour atteindre un but;

·         fasse respecter par chaque élève l'obligation de participer à toutes les activités liées à la certification organisée par l'établissement, et d'accomplir les tâches qui en découlent;

·         intègre l'orientation au sein même du processus éducatif, notamment en favorisant l'éveil aux professions et en informant les élèves à propos des filières de formation;

·         recoure aux technologies de la communication et de l'information, dans la mesure où elles sont des outils de développement, d'accès à l'autonomie et d'individualisation des parcours d'apprentissage;

·         suscite le goût de la culture et de la créativité et favorise la participation à des activités culturelles et sportives par une collaboration avec les acteurs concernés;

·         éduque au respect de la personnalité et des convictions de chacun, au devoir de proscrire la violence tant morale que physique et met en place des pratiques démocratiques de citoyenneté responsable au sein de l'école;

·         participe à la vie de son quartier ou de son village et, partant, de sa commune, et s'y intègre de manière harmonieuse notamment en ouvrant ses portes au débat démocratique.

Pour remplir ses missions, l’école doit organiser avec les différents intervenants, les conditions de la vie en commun pour que :

·         chacun  y trouve un cadre de vie favorable au travail et à l’épanouissement personnel ;

·         chacun puisse faire sienne les lois fondamentales qui règlent les relations entre les personnes et la vie en société ;

·         chacun apprenne à respecter les autres dans leur personne et dans leurs activités ;

·         chacun puisse apprendre à développer des projets en groupe. Ceci suppose que soient définies certaines règles qui permettent à chacun de se situer. Elles sont à mettre en résonance avec les projets éducatif et pédagogique de notre école ;

·         chacun puisse être assuré que l'équipe pédagogique, en collaboration avec les familles et les différents intervenants, aide l'enfant à progresser au mieux de ses capacités et de ses possibilités.

2.2.        Le projet éducatif et le projet pédagogique

Le projet éducatif définit l'ensemble des valeurs, des choix de société et des références à partir desquels notre Pouvoir organisateur a développé ses objectifs éducatifs. 

Le projet pédagogique décrit les visées pédagogiques et les choix méthodologiques qui permettent au Pouvoir organisateur de mettre en œuvre son projet éducatif. [3]

2.2.1.              Une école chrétienne dans un environnement ouvert

Ouvert et respectueux des autres cultures et croyances, le Collège du Biéreau est une école catholique, dont l’enseignement est basé sur l’Evangile de Jésus-Christ. 

L’évangile et la parole de Jésus-Christ sont pour nous des moteurs de notre action, des référents et des guides.

Nous essayons de vivre et de transmettre ces valeurs chrétiennes dans tous les cours et en particulier dans celui de religion. C’est aussi dans les faits de tous les jours que nous vivons ces paroles fortes, dans la tolérance, le pardon, l’accueil et le respect de l’autre et de ses différences (voir aussi le point "Activités liées au cours de religion").

Notre place sur le site de Louvain-la-Neuve nous permet de tenir compte des recherches universitaires et autres en matières pédagogiques et didactiques. En pratique, des liens particuliers se tissent à certaines occasions avec certains services universitaires, lors de recherches ou de travaux dans lesquels l'école est impliquée.

L'école se situe dans un environnement culturel extrêmement riche et varié. De nombreuses familles d’origine ou de nationalité étrangère intègrent l'école. L'apport de cette diversité est d'ailleurs une force exploitée au niveau pédagogique, relationnel et cognitif car les enfants peuvent raconter leurs origines, partager leur culture, expliquer des modes de vie et des environnements parfois très différents, lors de discussions ou de présentations de recherches ou de travaux écrits.

Une caractéristique essentielle du Collège du Biéreau réside sans aucun doute dans la volonté d’apporter de la structure dans l'organisation, dans les activités pédagogiques et dans la gestion des relations qui se vivent à l'école.

2.2.2.              Une organisation structurée.

L'Ecole du Biéreau propose une structure d'accueil et une organisation de classes basée sur l'homogénéité d'un groupe-classe dans lequel les enfants d'un même âge se retrouvent et construisent leur tissu social et cognitif. Bien évidemment, la prise en charge des enfants et de leurs apprentissages est partagée. A certains moments de la vie scolaire, ces classes d’âges sont parfois scindées, notamment lors de projets « verticaux » ou dans des activités de parrainage permettant des échanges entre les classes d’âges différents. Les enfants sont pris en charge par une équipe, un groupe d'enseignants ayant une volonté commune de les mener de manière cohérente vers les buts fixés.

2.2.3.              De la rigueur dans l’apprentissage et dans les contenus développés.

La pédagogie des compétences, c’est « l’aptitude à mettre en œuvre un ensemble organisé de savoirs, de savoir-faire et d’attitudes permettant d’accomplir un certain nombre de tâches [4] ».

La pédagogie des compétences s’inscrit dans une logique d’apprentissage de type constructiviste, davantage centrée sur l’apprenant et sur les mécanismes d’apprentissage en jeu.

La pédagogie des compétences modifie l’équilibre des interactions: dans un contexte préalablement établi, le rôle de l’enseignant est de créer une relation pédagogique par laquelle il accompagne l’enfant dans la gestion de son apprentissage. L’enfant est ainsi invité à élaborer, sur la base de ses ressources propres (savoirs déjà acquis, savoir-faire et attitudes), sa propre stratégie et son propre rapport au savoir.

Ceci s’illustre, dans notre langage pédagogique de professionnel, par ce qu’on appelle le «triangle didactique»:

Au Collège du Biéreau, cette pédagogie des compétences est développée dès l’école maternelle.

Il faut donc y voir l’importance des démarches d’apprentissage, mais aussi les fondements sur lesquels ces démarches se développent : des contenus « matières » qui s’intègrent petit à petit: l'apprentissage du calcul par la résolution de problèmes, l'acquisition de la lecture et de l'écriture par la découverte des textes et l'envie de produire de l'écrit; la connaissance du monde physique, géographique, historique et naturel par la construction des connaissances et par l'éveil de toutes ces notions.

Cet apprentissage demande beaucoup de rigueur de la part des enfants. Cette rigueur est un terme qui revient souvent dans notre travail pédagogique et dans nos exigences, tant cognitives que relationnelles et sociales, de la vie scolaire.

2.2.4.              Une évaluation continue

EvaluationUne évaluation permanente et continue permet à chaque partenaire, enfants et parents, enseignants et direction, de suivre l'évolution de l'enfant dans la construction de ses acquisitions et la maîtrise de ses compétences. Cette évaluation continue permet de mieux connaître et gérer le rythme d'apprentissage de chaque enfant.

Trois fois par an, à l'occasion de moments de bilans, les enseignants revoient les acquis du trimestre et synthétisent la matière.

Cette évaluation plus formelle permet un "arrêt sur images", à un moment bien précis, sur les capacités de l'enfant à globaliser et à restituer les acquis journaliers. Cette évaluation est transcrite via le bulletin (à l'école primaire) dans lequel est noté par écrit le suivi de chaque enfant. Ce bulletin est remis aux parents lors d'une rencontre individuelle avec l'enseignant.

A l'école maternelle, en général durant le mois de janvier et à la fin de l’année, un moment de rencontre individuelle est aussi planifié avec les parents, afin d'échanger sur l'évolution de l'enfant.

Des moments d'évaluation externe sont également organisés durant le parcours de chaque enfant. Ainsi, en 3ème et 5ème primaires, les enfants participent aux épreuves d'évaluation externe non certificatives organisées pour toutes les écoles de la Fédération Wallonie-Bruxelles. En fin d'année, les 2èmes et 4èmes primaires participent aux épreuves diocésaines de l'enseignement catholique, ainsi que les 6èmes primaires pour l'épreuve diocésaine pour le cours de religion. Enfin, les 6mes primaires sont inscrits aux épreuves du CEB - Certificat d'Etudes de Base - fin juin, examen externe rédigé par le Service du Pilotage de l'Enseignement. La réussite du CEB signifie la réussite du parcours de l'école fondamentale, et donne accès aux humanités.

2.2.5.              Un contrat éducatif  "famille - école "

Inscrire son enfant dans une école, c'est adhérer à un projet, le faire sien, et en respecter les obligations. Chaque parent peut légitimement se poser la  question suivante : « Qu'est-ce que l'école attend des parents ? »

Pour y répondre, six composantes ont été dégagées.

Elles correspondent à nos yeux à ce que nous considérons comme «l’engagement» des parents de notre école.

2.2.5.1.   Partage d’un même projet éducatif et pédagogique.

L'inscription d'un enfant signifie l'engagement pour une période en général, de plusieurs années. Il est indispensable de savoir ce qui est attendu de chacune des parties.

Le partage du projet est nécessaire, tant dans la conception et la présentation, que dans le concret de la vie de tous les jours et les valeurs qui sont portées pour l'enfant.

La lecture du projet pédagogique et éducatif doit se faire de manière active. En apposant sa signature lors de l'inscription de leur enfant, les parents marquent leur accord sur l'ensemble des éléments  présentés.

2.2.5.2.   Souci d'un dialogue permanent.

Une communication régulière entre l’école et la famille, dans le but de comprendre l'enfant et  de l’accompagner au mieux est indispensable (voir point 5.4. « Communication » sur la manière d’échanger les informations).

En dehors des échanges formels et informels, il arrive que les parents soient convoqués, parce qu'un bulletin doit être remis, ou parce qu'il convient de discuter d'un fait particulier de la vie scolaire de l'enfant.

L'école restera toujours ouverte à ce dialogue, dans le respect du rôle de chaque parent, et dans celui du rôle de l'équipe éducative.

2.2.5.3.   Participation aux activités scolaires et extra-scolaires.

L'interaction entre les parents et l'équipe pédagogique peut être constructive, efficace et fructueuse dans la mesure où existent et fonctionnent des structures de participation dans l’école.

Parmi celles-ci, on cite les groupes de parents animateurs d’ateliers, la bibliothèque (prise en charge par les parents), le potager de l’école, l’accompagnement lors d’activités ou d'excursions scolaires, les réunions de parents individuelles et collectives, l’investissement dans le Conseil de participation, l’Association de Parents ou le Comité des Fêtes.

Bien entendu, outre les réunions de parents que nous estimons indispensables,  cette participation est libre et volontaire, dans la mesure des disponibilités de chacun. Les autres activités concernent des soirées ou des week-ends, lors des fêtes d'école par exemple où bien évidemment toutes les familles sont cordialement invitées.

2.2.5.4.   Suivi du travail scolaire.

Si l'acquisition de compétences dites "scolaires" relève bien du rôle à l'école, il est évident que l'enfant ne les acquiert pas toutes dans sa classe. La famille doit donc aussi intervenir pour suivre le travail de l'enfant. Il est ici fait référence aux devoirs et leçons - le fameux travail à domicile - pour lequel un chapitre particulier est consacré dans le présent document.

2.2.5.5.   Respect des règles de l'école.

Le mot «respect» est un leitmotiv dans le vocabulaire de notre école.

Pour les parents, il s’agit aussi, au-delà du respect des personnes qui s’occupent de leur enfant, du respect des exigences de l’école et des règles établies. 

La cohérence de tout le système éducatif mis en place l'exige.

Les parents peuvent être en désaccord avec une règle édictée par l’école, avec une sanction, une punition, un travail exigé, ou la manière de faire de tel enseignant ou surveillant, et il sera alors toujours nécessaire d’en parler et de dialoguer plutôt que de refuser telle ou telle décision.

Nous attendons des parents qu'ils soient des partenaires et soutiennent l'équipe éducative dans ses décisions. Autre chose, ensuite, est de remettre en question et de discuter, avec les adultes concernés, la règle définie.

2.2.5.6.   Paiement des frais relatifs à la scolarité.

L’inscription d'un enfant au Collège du Biéreau implique aussi l’acceptation du paiement des frais relatifs à sa scolarité.

Les comptes de l’école sont contrôlés. S’agissant d’une ASBL, l’Assemblée générale de l'ASBL approuve annuellement les budgets et les comptes.

Au niveau interne, le Conseil de participation de l’école, constitué de représentants des parents, du PO, des enseignants, et de la direction, remet annuellement un avis au PO sur toutes les demandes de frais et les factures qui sont envoyées aux parents (voir au point 4 pour plus de précisions).

Par ailleurs la participation financière volontaire des parents proposée par l'école pour chaque année d'enseignement est indispensable à l'équilibre financier de l'école et son fonctionnement.

2.2.6.              Activités liées au cours de religion catholique et aux valeurs chrétiennes

Le Collège du Biéreau est une école catholique et adhère au SeGEC (Secrétariat Général de l’Enseignement Catholique) organe de représentation et de coordination des Pouvoirs organisateurs de l’Enseignement libre catholique.

“L’enseignement catholique veut donner du sens à l’école et à l’école confessionnelle. Il inscrit son action dans la logique du service public en s’ouvrant à tous ceux qui acceptent son projet, quelles que soient leurs convictions. Il s’oblige à adresser à la liberté des jeunes une proposition de la foi, à laquelle répondront ceux qui le veulent. Il respecte chacun dans ses convictions propres. Il veut tenir ensemble ouverture à tous et enracinement dans la conviction chrétienne [5].”

Le cours de religion catholique est le seul cours philosophique proposé au Collège du Biéreau. Il est obligatoire, dans le respect des programmes et horaires officiels. Tous les enfants sont donc tenus d’y assister, et, dès la première année primaire, il fait partie des activités scolaires évaluées pour les bulletins. Les activités liées au cours de religion, encadrées par le titulaire de classe ou le maître spécial de religion, même si elles se déroulent en dehors de l’école, sont dès lors obligatoires.

Notre projet chrétien poursuit, pour l'éveil  à la Foi , et ce tant à l’école maternelle qu’à l’école primaire, les objectifs suivants:

·         Permettre à l’enfant qu’il construise peu à peu  sa propre réponse à son  questionnement sur l’origine et le sens de la vie. (Chemin de la Vie )

·         Aider l’enfant à commencer à s’approprier la parole de Dieu. (Chemin de la Parole )

·         Sensibiliser l’enfant à l’ouverture aux autres,  l’aider à prendre conscience qu’il est un des maillons de la grande chaîne des croyants et qu’il appartient à une communauté de chrétiens. (Chemin de la Communauté )

·         Eveiller l’enfant à la dimension spirituelle en l’habituant progressivement à l’intériorité, à un certain retour sur soi, à l’écoute, à la contemplation, à la prière, en lien avec sa vie. (Chemin de la Prière ).


C’est un partage avec l’enfant de ce que l’on croit. C’est une initiation à un Dieu d’Amour. C’est aider l’enfant à grandir et à trouver des éléments de réponse à ses problèmes personnels. C’est donner les premiers éléments de culture religieuse. [6]

DSC01057 Le cours de religion, tant à l’école maternelle qu’à l’école primaire, vise en priorité une éducation à l'intelligence de la foi. C'est là sa manière propre d'éveiller à la foi, de permettre son approfondissement et de favoriser sa pratique. Il ne présuppose pas la foi des élèves et ne la leur impose pas. Par différentes démarches actives de recherche et de découverte, il veut la rendre possible, plausible, compréhensible et désirable. Dans le respect de la liberté des enfants, sans jamais forcer leur adhésion, il leur offre aussi des activités concrètes qui permettent de vivre la foi, de l'expérimenter, de la partager et de la célébrer.

Sur le plan religieux, les élèves sont à des niveaux les plus divers. Le cours de religion devra donc s'adapter à cette diversité. Pour les élèves chrétiens, le cours de religion sera l'occasion d'un approfondissement de leur foi; il exercera pour eux une véritable fonction catéchétique. Aux autres élèves qui ne connaissent pas ou ne partagent pas la foi des chrétiens, le cours de religion permettra de la découvrir et de la comprendre; il exercera sur eux une fonction d'éveil et d'interpellation.

Pour tous les élèves, le cours de religion apportera un enrichissement culturel: une meilleure connaissance de la foi des chrétiens, un esprit de recherche et de dialogue.

Cette adaptation à la diversité des élèves ne conduit ainsi nullement à un nivellement des contenus et des objectifs du cours de religion; ce sont tous les aspects de la foi et de la vie chrétienne que l'enseignant aura à faire découvrir.

S'il participe authentiquement à l'éveil de la foi, à sa maturation et à son intériorisation, le cours de religion n'est cependant qu'un relais; il appelle des prolongements - services, engagements communautaires, célébrations …. - s'effectuant en dehors des cours proprement dits, en paroisse, en famille ou dans le cadre de l'animation pastorale de l'école [7].

A l’école primaire, une célébration annuelle pour la fête de Noël est organisée à l’Eglise Saint-François de Louvain-la-Neuve. Tous les enfants y participent. Les parents, grands-parents et amis y sont cordialement invités, dans le respect du lieu de culte et de chacun. Une célébration de Noël est aussi organisée à l’école maternelle, pour nos petits.

D’autres activités et animations rythment l’année scolaire, en lien avec le calendrier liturgique.

Certaines actions tournées vers des œuvres extérieures sont aussi régulièrement organisées : Iles de Paix, Action du Père Damien, ou soutien à des organismes locaux, en lien avec notre projet éducatif chrétien.

2.2.7.              Activités liées aux langues

L'apprentissage du néerlandais permet d'éveiller l'enfant à une autre culture, en suscitant chez lui la curiosité et le plaisir de s'exprimer et de communiquer. Au Collège du Biéreau, le cours de néerlandais, première langue officielle pratiquée en Belgique, est inscrit dans le projet d'établissement dès la 3me maternelle. Ainsi, deux périodes par semaine sont proposées dans chacune des classes, de la 3me maternelle à la 6me primaire. Rappelons que l’obligation légale des autorités de la Fédération Wallonie-Bruxelles impose aux écoles de la Région wallonne (hors communes à facilités) de dispens41.JPGer deux périodes aux enfants des 5mes et 6mes primaires uniquement.

En proposant une seconde langue vivante très tôt, l'école peut exploiter une importante partie des possibilités d'apprentissage de l'enfant en matière de langue et favoriser de façon significative la réussite de l'enseignement des langues vivantes étrangères.

Profitant de cette souplesse d'oreille du jeune enfant, l'accent sera mis sur l'expression et la communication orale: mimes, comptines, dialogues, chants rythmés, etc. Le plaisir d’une seconde langue sera ainsi développé au maximum.

Tout comme en 1res et en 2mes primaires, la langue orale gardera une place essentielle en 3mes et 4mes années. Il faudra néanmoins étudier (mémoriser) régulièrement le vocabulaire et les leçons. 

Sensibiliser à une autre langue, c'est d'abord éduquer l'oreille de l'enfant (sonorités et rythmes) et l'éveiller positivement à son entourage direct ou indirect. Ayant de plus en plus d'acquis, les élèves de 5mes et de 6mes primaires aborderont des notions plus théoriques (ex.: pronoms, verbes être et avoir, ...), ceci dans le but de pouvoir communiquer de façon plus structurée dans cette langue. L'orthographe, hormis quelques mots simples, ne sera abordée que sur demande expresse. Il faudra cependant être capable d'orthographier correctement certains mots.

2.2.8.              Activités liées au sport (psychomotricité, gymnastique, natation)

Le Collège du Biéreau dispense deux heures de sport dans chacune des classes, dès la classe d’accueil.

A l'école maternelle, une psychomotricienne dispense deux périodes d'activités dans chacune des sept classes de l'école. Elle travaille soit dans la petite salle de psychomotricité, soit dans la grande salle de gymnastique libérée par les grands de l'école primaire lorsqu'ils sont à la piscine le vendredi.

IMGP1177 En troisième maternelle et à l'école primaire, les élèves vont à la piscine de Blocry pour une demi-heure de natation tous les quinze jours. Le maître spécial d'éducation physique les encadre sur place. Pour les classes des plus petits (3mes maternelles, 1res et 2mes primaires, un moniteur complémentaire engagé par l'école est aussi présent pour permettre un apprentissage plus individualisé.

Dans toutes les classes de l'école primaire, les enfants suivent également une heure et demie de gymnastique par semaine. Ces activités se déroulent soit dans la grande salle de sport de l'école, soit à l'extérieur, autour de l'école, en fonction de la météo et du type d'activité proposée.

DSCN1537 Chaque année, toutes les classes de l'école maternelle et de l'école primaire participent à une journée sportive (organisée par notre partenaire sportif), dans l'enceinte de l'école et dans les salles de sport du lycée Martin V.

Certaines classes vivent aussi des projets sportifs particuliers, organisés directement par les classes et les titulaires. Pensons à des activités d'escalade, de football, ou de découverte de sports nouveaux.

2.2.9.              Activités liées à l’éveil

Autrefois appelés cours de géographie, d'histoire et de sciences, ces activités portent aujourd'hui l'appellation d'éveil. En effet, il s'agit bien d'éveiller les enfants à toutes ces dimensions: « Comprendre le temps, l'espace, la matière et l'homme nécessite la construction progressive des connaissances sur le réel à partir des expériences des enfants. Il s’agit de susciter des attitudes telles que la curiosité, l’esprit critique et l’émerveillement… Les démarches proposées pour rencontrer "les problèmes de la vie" rejoignent les différentes étapes de la recherche scientifique (se poser des questions, chercher et traiter l’information…) ».

Les activités d’éveil à l’école fondamentale favorisent la mise en place d’une ouverture d’esprit chez l’enfant, un regard sans cesse nouveau et plus curieux jeté sur les problèmes de la vie.              (G. Bachelard). [8]IMG_1606

Au Collège du Biéreau, ces activités se vivent au départ de projets, dès l'école maternelle, puis se structurent petit à petit, pour amener l'enfant,  à la fin de l'école primaire, vers de réelles connaissances, toujours construites avec ce réel souci de comprendre les choses, de les mettre en perspective, et d'aiguiser son  esprit critique. 

Tout au long de la scolarité, et dans le cadre du projet d'établissement, les notions de "développement durable" seront particulièrement abordées. Plusieurs thématiques liées seront développées chaque année: énergie, eau, déchets, mobilité, alimentation, production et consommation  (voir pour cela le point « Projet d'établissement »).

Dans le cadre des activités d'éveil, nous faisons intervenir nombre de partenaires extérieurs: parents, kots à projets de l'UCL, animations scientifiques. C'est aussi l'occasion de visites à l'extérieur et de rencontres.

2.3.        Le projet d’établissement

2013-02 Cour récréation (107) Le projet d’établissement [9] « définit l'ensemble des choix pédagogiques et des actions concrètes particulières que l'équipe éducative de l'établissement scolaire entend mettre en œuvre en collaboration avec l'ensemble des acteurs et partenaires de l'école pour réaliser les projets éducatif et pédagogique du Pouvoir organisateur ».

Le Projet d’établissement (PET) du Collège du Biéreau est orienté autour de la thématique du «Développement Durable» (DD). Dans ce cadre, l’équipe éducative, en lien avec les autres partenaires de l’école (Conseil de participation, Association des parents, Enseignants, Direction, Acteurs de notre environnement), et sous la supervision du Pouvoir organisateur a réfléchi au développement d’activités et de séquences pédagogiques qui ont pour objectif de faire comprendre, et de faire vivre aux enfants ce que recouvre cette notion de DD.

La thématique générale choisie du Développement Durable est une porte d’entrée magnifique pour rendre nos enfants acteurs, pour leur permettre de réfléchir, de comprendre et de prendre du recul, pour les préparer à être des citoyens responsables, tout en construisant et en acquérant leurs compétences et en s’appropriant leurs savoirs.

A l'intérieur de cette thématique générale du Développement Durable, plusieurs axes sont abordés:

De manière concrète, les classes de l’école primaires se sont approprié ces thématiques, et en font un projet d’année. Ainsi, les 6èmes primaires travaillent chaque année les questions d’énergie, tant au niveau scientifique (les différents types d’énergie, la production,…), qu'historique (l’histoire de l’énergie à travers les âges, …), géographique (où produit-on les différentes énergies, et pourquoi, quel impact sur la géopolitique du monde,…), humain (quel impact sur les populations, en quoi l’énergie permet-elle le développement des populations,…), développemental (l’impact sur l’environnement, la pollution, les ressources fossiles et durables,…) et d’autres notions.

DSCN1591 Cette thématique permet aussi l’appropriation de compétences de lecture, de production d’écrit, de recherches, de mises en perspective mathématique, graphiques, tableaux, calcul, grandeurs, etc. Elle est liée au projet informatique de l’école, qui permet d’utiliser la cyberclasse pour la recherche d’informations, la rédaction, la présentation des recherches et documents, et la communication vers les lecteurs.

Les autres thématiques de notre projet DD sont abordées dans d’autres classes de l’école primaire, avec parfois des partenariats avec les classes de l’école maternelle.

potager 5 Certaines années, une semaine thématique est organisée à l’école. Elle permet à toutes les classes de présenter les réalisations, les travaux, les expériences et les projets qui ont été menés tout au long de l’année. Cette semaine est organisée en partenariat avec le Conseil de participation, qui permet à des parents, ou des animateurs extérieurs de venir présenter des conférences ou des activités directement liées à la thématique choisie.

Notons que toutes ces  orientations ont été  directement impulsées par la construction de notre nouvelle école, première école passive indépendante de la Communauté française. (Voir projet « METIS » sur le site internet de l’école : www.biereau.be).

D’autres projets d’école sont aussi liés au Projet d’Etablissement. Citons le potager de l’école, l’utilisation de la mare à des fins didactiques, la gestion d’un compost, le tri sélectif des déchets ou les collations collectives et saines.

   

  3.      Le règlement des études

3.0. Contenu :

3.1. Introduction. 26

3.2. Contacts école/parents, réunions des parents. 27

3.3. Les devoirs, le travail à domicile et le suivi à la maison (années primaires). 28

3.4. Les procédures d'évaluation les bulletins, les conseils de classe. 29

3.5. Projets d’intégration et partenariat avec des écoles d’enseignement spécialisé. 30

3.6. Suivi des enfants en facilités ou en difficultés scolaires. 31

3.7. La constitution des classes. 31

3.8. Classes vertes et classes de découverte – obligation- objectifs – organisation. 33

3.1.        Introduction

Dans ce règlement des études, nous avons tenté de préciser ce qui fait la spécificité de l’enseignement du Collège du Biéreau.

Ainsi, nous aborderons :

·         les réunions avec les parents,

·         les travaux à domicile: devoirs et leçons: enjeux et objectifs, organisation et échéances, délais, sanctions et rôle des parents,

·         la définition de notre rôle dans les moments d'évaluation, qu'elle soit formative, certificative, ou externe. Nous expliquons comment sont rédigés les bulletins à l'école primaire, et la manière dont nous communiquons avec les parents pour leur faire écho de notre évaluation de l'enfant,

·         les règles en matière de passage d'année: mélanges d'enfants lors du passage dans une classe ou un cycle supérieur,

·         l'individualisation et de la différenciation des apprentissages,

·         les projets d'intégration réalisés avec nos écoles partenaires d'enseignement spécialisé,

·         les classes de découverte.

3.2.        Contacts école/parents, réunions des parents

Conscients de l’importance d’une relation et d’une communication étroites, l’école insiste beaucoup sur la communication avec les familles.

Que ce soit à l’école maternelle ou à l’école primaire, des moments de rencontres formels sont organisés.

En début d’année, une réunion collective est organisée dans toutes les classes. Cette réunion a lieu dans le courant du mois de septembre.

Elle a pour objet de permettre aux titulaires de chaque classe de présenter leurs objectifs et leurs attentes, d’exposer la méthodologie suivie tout au long de l’année et d’expliquer les activités spécifiques et les horaires de sa classe.

En cours d’année, deux réunions avec les parents sont formellement organisées, à l’occasion de la remise de chaque bulletin à l’école primaire, ou d’une fin de période à l’école maternelle.

Au terme de l’année, la rencontre des enseignants avec les parents a pour but d’expliquer la décision prise par le Conseil de cycle lors de sa délibération et les possibilités de remédiation éventuelle.

D’autre part, à tout moment, des rendez-vous peuvent être pris, avec la direction, avec une équipe de classe, ou avec un enseignant en particulier. Il est bien entendu opportun de préparer ces entretiens.

Le journal de classe à l‘école primaire, et la farde de communication ou d’autres moyens pratiques de communication avec les familles à l’école maternelle, sont les outils qui permettent un bon échange entre les familles et l’école.

3.3.        Les devoirs, le travail à domicile et le suivi à la maison (années primaires)

Le législateur a défini en 2001 ce qu’il entendait par «travaux à domicile»:

Les travaux à domicile sont  une activité dont la réalisation peut être demandée à l’élève, en dehors des heures de cours, par un membre du personnel enseignant.

Cette définition englobe donc tous les travaux qu’on nomme devoirs, leçons ou encore activités de recherche ou de préparation, ... [10]

Ces devoirs et travaux à domicile revêtent une importance particulière. Ils font partie de la structure et de la rigueur que nous entendons donner aux élèves.

Ils permettent notamment,

·         d’assurer un lien entre la famille et l’école. L’enfant montre, explique, ou  raconte ce qu’il a fait en classe ; le parent s’intéresse ainsi à la vie scolaire de son enfant et comprend mieux ce qui se vit à l’école ;

·         de favoriser, dans certains cas bien balisés, un accompagnement pédagogique par la famille : révisions, drill, corrections à réaliser par l’enfant, finalisation d’un travail individuel non terminé par l’enfant;

·         d’habituer l’enfant, et la famille, à la gestion d’un travail régulier à domicile et de favoriser la construction et l’apprentissage d’une certaine autonomie dans le travail.

·         de rendre quotidienne la communication entre l’école et la famille : signature du journal de classe, des tests, des bilans, des notices, des communications, etc.

Bien évidemment il n'est pas demandé aux parents d’être institutrice ou instituteur à la maison. L’acquisition de nouvelles connaissances scolaires relève du travail pédagogique de l’enseignant à l’école. Mais les parents apportent une vision complémentaire par leur intérêt, leur soutien et leur encouragement.

Dans le cadre de l’organisation du travail et de la construction de l’autonomie avec l’enfant, chaque enseignant agence l’ensemble des tâches à domicile par un système de « contrat » qui permet de gérer ce travail au fil de la semaine, et en fonction d’éventuelles activités parascolaires parallèles ou d’activités familiales.

Dans le cadre des devoirs, on distingue quatre types d’activités [11] :

·         Les devoirs de pratique dont l’objet est de renforcer les acquis d’une leçon antérieure :

·         Les devoirs de préparation qui visent à donner aux élèves une connaissance du sujet prochainement étudié en classe.

·         Les devoirs de prolongement dont l’objet consiste à faire utiliser par les élèves des concepts dans d’autres situations ou d’étendre les connaissances des élèves à de nouveaux concepts.

·         Les devoirs de créativité qui relèvent davantage de l’analyse, qui mettent à contribution des concepts dans un contexte nouveau.

Dans notre projet pédagogique, les devoirs et autres travaux à domicile font partie intégrante du travail scolaire. Le fait de ne pas les faire, de ne pas les remettre à temps, de les bâcler ou de n’y apporter que peu de soin ou de rigueur, sera toujours sanctionné par l’enseignant.

3.4.        Les procédures d'évaluation [12], les bulletins, les conseils de classe

L’évaluation a une double fonction:

·         Une fonction de régulation des apprentissages (évaluation formative et évaluation bilan) qui vise à rendre explicite la manière dont l'élève développe les apprentissages et les compétences. L’enfant peut ainsi prendre conscience de ses progrès et de ses éventuelles lacunes pour envisager avec l’enseignant des pistes d’amélioration.
 Cette fonction de régulation fait partie intégrante de la formation : elle reconnaît à l’enfant le droit à l’erreur. Les informations ainsi rassemblées ont une portée indicative et formative ; elles n’interviennent pas dans le contrôle final.

·         Une fonction de certification (évaluation certificative) qui s’exerce au terme de différentes étapes d’apprentissage et d’éventuelles remédiations.

L’élève est confronté à des épreuves dont l’analyse des résultats est communiquée via le bulletin.

Cette analyse complète les autres informations issues du dossier de l’enfant pour la décision finale de réussite.

L’évaluation formative régulière s’appuie sur:

·         le travail  individuel et en groupe durant les séquences d’apprentissage

·         les interventions orales de chaque élève

·         une observation du comportement des démarches de travail de l'enfant; les différentes observations effectuées par chaque enseignant du cycle sont mises en commun lors de la concertation des enseignants

L’évaluation formative bilan s’appuie sur:

·         des travaux personnels écrits ou oraux

·         une observation active des démarches mentales

·         une grille d’évaluation

Il s’agit de rendre explicites les progrès et les difficultés de l’enfant et de préciser ce qui sera mis en œuvre pour l’aider à remédier à ses difficultés.

Les résultats de ces évaluations sont présentés dans les bulletins.

L’évaluation certificative s’appuie sur:

·         l’ensemble des tests et évaluations quotidiens

·         des travaux personnels ou en groupe

·         des épreuves de fin de cycle (internes ou externes)

·         le dossier de l’élève

Il s’agit de reconnaître la qualité de la production attendue relativement aux compétences travaillées et aux socles de compétences.

Les résultats de cette évaluation sont communiqués en fin de cycle et déterminent le passage ou non au cycle suivant.

En cas d’absence d’un élève aux bilans et/ou aux contrôles de fin de cycle, le titulaire de classe, en accord avec la direction, procédera à un contrôle individuel à une date précédant la remise du bulletin, ou se basera sur le dossier de l’enfant.

Il est important que les parents s’intéressent au développement de leur enfant au travers de ses travaux et de son bulletin ainsi qu’en participant aux différentes rencontres parents –enseignants.

3.5.        Projets d’intégration et partenariat avec des écoles d’enseignement spécialisé

Certains enfants présentent des troubles spécifiques de l’apprentissage, tels que dyslexie, dyscalculie, dyspraxie, dysorthographie, dysgraphie. D’autres troubles de l’attention peuvent aussi être révélés. D’autres enfants encore peuvent être en douance, ou présenter un haut-potentiel.

Pour tous ces enfants, outre le travail professionnel de l’enseignant en classe, il existe une structure dite « d’intégration » qui permet, sous certaines conditions, d’encadrer encore mieux l’enfant.

De manière tout à fait synthétique, on peut dire que «l’intégration» est une organisation qui permet à des enfants ayant de grosses difficultés d’apprentissage qui relèvent d’un accompagnement spécialisé, de rester dans l’enseignement ordinaire et de recevoir une aide supplémentaire (grâce à l’octroi de périodes d’aide au sein de la classe avec un maximum de quatre périodes par enfant); ceci leur permet de progresser de manière conforme à leurs rythmes et leurs besoins spécifiques.

L’intégration [13] est un projet unique, qu’il soit individuel ou collectif, qui doit:

·         se fonder sur des arguments pédagogiques;

·         être guidé par l’éthique, la déontologie et la responsabilisation de tous les acteurs;

·         répondre, de manière personnalisée, aux besoins éducatifs spécifiques de chacun des enfants intégrés dans un milieu de vie scolaire ordinaire;

·         étudier objectivement la faisabilité du projet;

·         proposer la mise en œuvre d’un dispositif dynamique.

Au Collège du Biéreau, chaque projet d’intégration est analysé par l’équipe pédagogique tout d’abord en étroite collaboration avec les parents, puis avec l’équipe du centre PMS et les écoles partenaires d’enseignement spécialisé.

3.6.        Suivi des enfants en facilités ou en difficultés scolaires

Tous les enfants sont différents. Chacun a sa façon de d'entrer dans l'apprentissage proposé, d'y réagir, de le mener à bien, de le vivre affectivement. Chacun a son rythme, sa culture, son degré d'obstination, ses limites de vigilance. L'organisation de l'apprentissage ne peut se concevoir comme un déroulement standardisé. Il s'agit de proposer aux enfants de nombreuses situations ouvertes avec, chaque fois, des modes d'approche différents: approche écrite, dessinée, orale, manipulée, jouée... On permet ainsi à chaque enfant de trouver les éléments qui sont nécessaires à sa progression.

Différencier, c'est aussi être attentif à varier les sollicitations en cours d'apprentissage pour que chacun progresse et aille le plus loin possible à partir d'où il est, et de sa manière de faire. Les enseignants ne privilégient plus une production finale dans un même laps de temps imparti pour tous. Ils valorisent les brouillons de chacun et poursuivent, individuellement, leur stimulation en conséquence.

Différencier, c'est donc croire qu'ils sont tous capables de progresser. C'est alors avoir la volonté de chercher les outils les plus pertinents pour surmonter les obstacles rencontrés [14].

Au Collège du Biéreau, la différenciation des apprentissages est notamment gérée par l’accompagnement des enfants en classe par des «co-titulaires»; enseignants à part entière, ils interviennent dans les classes dans le cadre du capital-périodes à l’école primaire, ou des normes d’encadrement à l’école maternelle, en même temps que l’enseignant titulaire qui propose son cours ou son activité. Cette organisation et ce partage des activités permettent aux enfants en difficultés ou en besoin de remédiation immédiate ponctuelle ou plus importante, de se retrouver en activité individuelle, en petits groupes, ou en demi-groupes, dans ou en dehors de la classe.

3.7.        La constitution des classes

Au Collège du Biéreau, les groupes classes se constituent dès que deux classes sont organisées en parallèle, soit en 1re maternelle.

Toutefois, les enfants ne restent pas tout au long de leur scolarité dans ces premiers groupes-classes constitués. En effet, des «mélanges de classes» sont systématiquement organisés tous les deux ans, soit en fin de 1res et de 3mes maternelles, et en fin de 2mes et de 4mes primaires.

Ces mélanges ne sont pas pris à la légère. Ils sont organisés parce qu'ils se présentent comme de réelles nécessités, ou comme des mises en place de dynamiques nouvelles nécessaires et utilisées comme des leviers sociaux, relationnels et pédagogiques.

Les constats qui ont amené l’équipe éducative à organiser les mélanges sont de plusieurs ordres :

·         la nécessité de mélanger des groupes dont la dynamique s’avère parfois plus négative que positive

·         le besoin de faire ressortir un enfant tout à fait éteint dans un groupe

·         au contraire le besoin de cadrer un enfant qui a pris une trop grande place de leader dans le groupe

·         le besoin pour un enfant d’être regardé par ses pairs et par ses enseignants avec un regard neuf, à l’abri des images qu’il véhicule habituellement et dans lesquelles, parfois inconsciemment, il se fond

·         le souci d’obliger le groupe entier à se reconstruire une nouvelle identité

·         des habitudes de comportements et de savoirs-être qui passent parfois très bien (ou très mal) parce qu’ils font partie des habitudes de la classe, et que donc personne n’y voit plus matière à interrogation

·         des habitudes dans les matières scolaires qui empêchent un dépassement de soi ( M’sieur, ne lui demandez pas, ça ne sert rien, il connaît jamais ces matières-là…»); ces mêmes habitudes qui confinent un enfant dans un rôle scolaire qu’il n’a parfois pas choisi lui-même

·         des amitiés (trop fortes et envahissantes, voire intrusives), ou des inimitiés (antipathie, agressivité, désobligeance) trop soutenues, qui empêchent à la personnalité propre de l’enfant de s’exprimer

·         l'intérêt d'apprendre à connaître les enfants de la classe parallèle et de s'ouvrir à d'autres rencontres, notamment en vue des départs en classes de découvertes (mer, montagne) des années suivantes.

Ces mélanges sont construits par l'équipe entière, avec le regard de tous les professeurs : les titulaires, les co-titulaires, les maîtres spéciaux, les surveillants, et la direction. Ce travail prend en compte tous les aspects de l'enfant: les compétences et les capacités "matières", les relations, le comportement et les habitudes de vie. En bref, les forces et les faiblesses de chacun, et la manière dont l'enfant évolue dans les groupes.

Les critères sont nombreux, et ils sont analysés pour tenter d’équilibrer au mieux les deux groupes à composer :

·         les nationalités, pour rendre les deux classes à composer équilibrées dans leurs différences ethniques et culturelles;

·         les âges des enfants;

·         le sexe;

·         les enfants «calmes» et les «plus nerveux»;

·         les compétences «matières" et les résultats «scolaires»;

·         les besoins d’individualisation ou de différenciation;

·         les relations particulières entre certains (à garder, ou au contraire à séparer);

·         les amitiés ou les inimitiés à intégrer;

·         le climat familial et l’encadrement que les enfants reçoivent à la maison.

Les enfants sont avertis des nouvelles compositions des classes lors de la « journée de passage » organisée annuellement pour toutes les classes à la fin du mois de juin.

3.8.        Classes vertes et classes de découverte – obligation- objectifs – organisation

Durant les deuxième (6/8), troisième (8/10) et quatrième (10/12) cycles de l’enseignement fondamental, tous les enfants participent une fois par cycle à des classes de dépaysement ou de découverte [15].

Qu’il s’agisse de classes de dépaysement et de découverte ou d’activités extérieures à l’école, ces projets n’acquièrent leur pleine valeur que s’ils s’inscrivent dans le cadre du projet d’établissement.

P1000962 Ces classes de dépaysement ou de découverte ne peuvent donc se concevoir comme une simple parenthèse dans la vie de notre école: la préparation du départ, le séjour lui-même ainsi que l’exploitation au retour sont des phases complémentaires dont les effets sont utilisés dans une action à long terme.

Cette action à long terme ne peut être menée à bien sans une collaboration confiante et poursuivie entre enseignants, élèves et parents.

L’objectif de ces voyages est tout autant social (apprendre à vivre ensemble dans un autre lieu, partager des habitudes de vie différentes, se trouver loin de son foyer, de ses parents, de sa famille) que pédagogique (acquisition de savoirs et de compétences). En effet, les thèmes abordés et la méthodologie adoptée dérogent aux habitudes et renouvellent la pratique pédagogique.

Tout en reconnaissant la liberté du chef de famille, nous insistons sur le caractère obligatoire de ces classes de découverte, ainsi que des activités extérieures. Elles relèvent en effet du projet éducatif et pédagogique et participent pleinement à la construction des acquis scolaires et relationnels de nos élèves.

4.               Le Règlement d’Ordre Intérieur (le R.O.I.)

4.0. Contenu:

4.1.         L’inscription et ses conséquences: 34
     4.1.1.               L’autorité parentale. 34
     4.1.2.               Modalités, procédures et priorités d’inscription et de réinscription. 35
          4.1.2.1.                     Principes: 35
          4.1.2.2.                     Nombre d’enfants par classe et priorités: 36
          4.1.2.3.                     Procédure et calendrier pour l’année scolaire suivante: 36
     4.1.3.               Conséquences de l’inscription – absences et justificatifs. 37
          4.1.3.1.                     Obligations pour l’élève. 37
          4.1.3.2.                     Absences et retards: 38
     4.1.4.               Reconduction des inscriptions et changements d’école. 39
     4.1.5.               Droits, devoirs, sanctions et exclusions.
39
          4.1.5.1.                     Les sanctions. 39
          4.1.5.2.                     L’exclusion provisoire: 40
          4.1.5.3.                     L’exclusion définitive. 40
 4.2.         Règles de la vie en commun: 42
     4.2.1.               Le Vivre-Ensemble. 42
     4.2.2.               Respect des lieux et du matériel 42
     4.2.3.               Respect des personnes. 42
     4.2.4.               Les limites de l’intervention des parents. 43
 4.3.         Les frais liés à la scolarité. 43
     4.3.1.               Règles en matière de « TIC », respect de la vie privée. 44
     4.3.2.               Photos et sites internet. 45
 
4.4.         Assurances scolaires. 45

4.1.        L’inscription et ses conséquences:

4.1.1.              L’autorité parentale [16]

Les articles 373 et 374 du Code civil précisent que les père et mère, qu’ils vivent ou non ensemble, exercent en principe conjointement leur autorité parentale sur la personne de l’enfant.  Ce principe implique que les décisions relatives à l’enfant, comme l'inscription ou le changement d’école, doivent être prises avec l’accord des deux parents.

Toutefois, à l’égard des tiers de bonne foi, chacun d’eux est censé agir avec l’accord de l’autre. En d’autres termes, lorsqu’un parent demande une inscription ou un changement d’école d’un élève, ou toute autre décision impliquant la vie de l'enfant, il est censé agir avec l’accord de l’autre aux yeux de la direction, tiers présumé de bonne foi (sauf si une décision judiciaire connue de la direction implique d’autres règles).

En cas de garde alternée, les parents doivent choisir une école de commun accord. L’enfant ne peut  être inscrit ni fréquenter deux écoles à la fois. Cela pour favoriser la continuité des apprentissages, pour le bien-être et l’adaptation de l’enfant dans l’école et pour éviter les doubles inscriptions.

Même en cas de placement, les parents, en tant que titulaires de l’autorité parentale en vertu des règles de droit civil (sauf décision judiciaire contraire), sont les seuls habilités à remplir et signer les formulaires de demande d'inscription ou de changement d’école.

Sauf accord pris avec les titulaires de l'enfant, et confirmé par la direction, les documents remis via le cartable de l'enfant aux familles le sont en un seul exemplaire (infos, bulletins, lettres de l'école, folders, etc.). L'école laisse en effet aux parents le soin de s'arranger entre eux pour que les informations et autres documents officiels puissent être lus et signés, le cas échéant, par les deux parents. Pour favoriser une prise de connaissance rapide, quel que soit le lieu où séjourne l’enfant, nombre d'informations et de documents sont présentés sur le site de l'école, et donc téléchargeables par tous les parents.

4.1.2.              Modalités, procédures et priorités d’inscription et de réinscription

4.1.2.1.   Principes:

Toute demande d’inscription d’un élève émane des parents ou de la personne légalement responsable.

La demande d’inscription est en principe introduite auprès de la direction de l’établissement au plus tard le premier jour ouvrable du mois de septembre.

Pour des raisons exceptionnelles et motivées, soumises à l’appréciation de la direction, l’inscription peut-être prise jusqu’au 30 septembre. Au-delà de cette date, il conviendra de demander et d’obtenir les dérogations légales nécessaires.

Avant inscription, l’élève et ses parents ont pu prendre connaissance des documents suivants :

·         Le projet éducatif et le projet pédagogique du Pouvoir organisateur

·         Le projet d’établissement

·         Le règlement des études

·         Le règlement d’ordre intérieur

Par l’inscription de l’élève dans l’établissement, les parents et l’élève en acceptent le projet éducatif, le projet d’établissement, le projet pédagogique, le règlement des études et le règlement d’ordre intérieur.

Les enfants en bas-âge peuvent être accueillis à l’école maternelle dès l’âge de 2 ans ½ accomplis.

En classe d'accueil, quatre entrées sont organisées à l'école: à la rentrée de septembre, à la rentrée après les vacances d'automne (Toussaint), à la rentrée de janvier après les vacances d’hiver (Noël), et à la rentrée après les vacances de détente (Carnaval). Aucune entrée n'est donc prévue après les vacances de printemps (Pâques).

Lors de l’inscription, il est demandé aux parents ou à la personne légalement responsable de fournir copie du ou des documents officiels qui vont permettre d’identifier l’élève: composition de ménage ou copie de la carte d’identité.

Nul n’est admis comme élève régulier s’il ne satisfait aux conditions fixées par les dispositions légales, décrétales et réglementaires fixées en la matière.

La direction du Collège du Biéreau, sous mandat du Pouvoir organisateur est, seule, habilitée à confirmer les inscriptions.

Celles-ci peuvent être clôturées bien avant le premier jour ouvrable du mois de septembre en raison de la saturation du nombre de places.

4.1.2.2.   Nombre d’enfants par classe et priorités:

Au Collège du Biéreau, le nombre d’enfants par classe est fixé aux normes internes suivantes (sachant que des circonstances particulières, et le bon suivi de certains enfants peuvent amener la direction à déroger à ce principe) :

·         à l’école maternelle, chaque classe est limitée au maximum à 24 enfants;

·         en 1re et 2me année primaire, chaque classe est limitée au maximum à 24 élèves;

·         en 3me, 4me, 5me et 6me année primaire, chaque classe est limitée au maximum à 25 élèves.

La taille de ces classes peut être augmentée exceptionnellement, pour des raisons pédagogiques ou d'organisation de l'ensemble de l'école.

En ce qui concerne les inscriptions, les priorités, dans le cas où le nombre de demandes dépasserait le nombre de places disponibles, sont les suivantes:

·         les enfants des membres du personnel de l’école;

·         les enfants qui ont un frère ou une sœur qui fréquente déjà le Collège du Biéreau;

·         les enfants qui effectuent un retour dans l’école suite à un déménagement temporaire à l’étranger, après une absence de longue durée;

·         les enfants habitant sur le site de LLN (code postal 1348, ou à moins de 2 km à vol d'oiseau);

·         les enfants dont un des parents travaille sur le site de LLN;

·         les enfants dont un frère ou une sœur est inscrit dans une autre école ou une crèche du site de LLN.

Dans le cas de la classe d'accueil uniquement, une priorité peut être définie par rapport à la date d'entrée de l'enfant à l'école, et ceci afin de permettre l'organisation de l'encadrement de l'ensemble de l'école maternelle.

Au sein de la même catégorie de priorité, c’est la date et l'heure de la demande de rendez-vous qui permet d’ordonner les enfants sur une liste de sa catégorie. Cette date est notée par le secrétariat de l’école au moment de la première demande.

4.1.2.3.   Procédure et calendrier pour l’année scolaire suivante:

Avant le 24 décembre de l’année précédant la rentrée:

·         les demandes de rendez-vous d’inscription sont prises au secrétariat, par téléphone, à partir du premier jour suivant le congé d’automne (Toussaint), et jusqu’au début des vacances d’hiver. La date et l’heure de la prise de rendez-vous sont notées sur la fiche de demande;

·         le secrétariat de l’école invite chaque famille intéressée à une soirée d’information collective, au deuxième trimestre de l’année scolaire, pendant laquelle la direction et des membres de l’équipe éducative exposent les projets et le fonctionnement de l’école, et répondent aux questions. Pour la facilité d’organisation, et afin de laisser plusieurs choix à chaque parent, plusieurs soirées d’information sont organisées;

·         à partir de cette rencontre, les familles marquent leur éventuel intérêt en renvoyant à l’école une demande formelle d’inscription; Entre mi-mars et le premier jour des vacances de printemps, le listing de la composition des classes est établi, respectant les priorités définies au point précédent;

·         les parents, repris ou non sur le listing, sont avertis par écrit de la décision prise par l’école : confirmation de la possibilité d’inscription, ou placement sur une liste d’attente. Dans ce dernier cas, le numéro de la place sur la liste d’attente est précisé;

·         les parents ont un mois pour confirmer par écrit leur demande d’inscription. Un formulaire définitif de demande d’inscription dûment signé doit être renvoyé à la direction de l’école. Si une place leur a été attribuée, la preuve du paiement du premier acompte sur les frais réels pour l’année suivante doit être jointe;

·         si des places se libèrent sur toute liste d’année, les familles concernées en sont immédiatement averties, selon la même procédure.

Après les vacances de printemps:

Après les vacances de printemps, toute demande d’inscription est traitée en fonction des places disponibles pour la rentrée du mois de septembre suivant, dans l’ordre d’arrivée des demandes (date et heure de la prise de rendez-vous).

4.1.3.              Conséquences de l’inscription – absences et justificatifs

L’inscription concrétise un contrat entre l’élève, ses parents et l’école. Ce contrat reconnaît à l’élève ainsi qu’à ses parents des droits mais aussi des obligations.

4.1.3.1.   Obligations pour l’élève

L’élève est tenu de participer à toutes les activités scolaires (y compris les cours de natation et de gymnastique) et pédagogiques incluses dans son horaire. Toute dispense éventuelle ne peut être accordée que par la direction après avoir introduit une demande écrite dûment justifiée.

Les classes vertes, de découverte ou de montagne sont des activités scolaires obligatoires (voir point particulier).

Chaque jour, l’élève doit se munir du matériel nécessaire aux différentes activités. Celui-ci est essentiel pour ses apprentissages. Il doit également respecter les consignes et effectuer les tâches qui lui sont demandées.

Le journal de classe ou la farde de communication mentionnent de façon succincte mais complète, toutes les tâches à réaliser à domicile ainsi que le matériel spécifique à apporter.

 Obligations pour les parents:

Le responsable légal de l’enfant s’engage à ce que celui-ci fréquente régulièrement et assidûment l’établissement ; il doit exercer un contrôle en vérifiant et en signant le journal de classe ou la farde de communication, ainsi qu’en répondant aux convocations de l’établissement. Une partie spécifique sur l’engagement des parents fait partie de ce document.

4.1.3.2.   Absences et retards:

Certains motifs d’absence sont automatiquement justifiés :

·         l’indisposition ou la maladie de l’élève couverte par certificat médical ou une attestation délivrée par un centre hospitalier ;

·         la convocation par une autorité publique ou la nécessité pour l’élève de se rendre auprès de cette autorité qui lui délivre une attestation ;

·         le décès d’un parent ou allié de l’élève, de 1 à 4 jours en fonction du lien de parenté :

Pour que l’absence soit valablement couverte, le justificatif doit être remis au titulaire de la classe au plus tard le jour du retour de l’élève dans l’établissement. Si l’absence dure plus de 3 jours, il doit être remis au plus tard le 4me jour.

Les motifs autres que ceux repris ci-dessus sont laissés à l’appréciation de la direction, pour autant qu’ils relèvent de cas de force majeure ou de circonstances exceptionnelles liés à des problèmes familiaux, de santé mentale ou physique de l’élève ou de transport.  A cet égard, il est déraisonnable d’assimiler à une circonstance exceptionnelle le fait de prendre des vacances durant la période scolaire. L’appréciation doit être motivée et sera conservée au sein de l’école.  La direction devra indiquer dans les registres de fréquentation les motifs précis pour lesquels elle reconnait le cas de force majeure ou de circonstance exceptionnelle.

Dès que l'élève en obligation scolaire comptera plus de 8 demi-jours d'absence injustifiée, le directeur le signalera impérativement au service du contrôle de l'obligation scolaire de l'Administration. 

En cas d’absence de l’élève, les parents doivent prévenir l’établissement. Les motifs autres que ceux repris ci-dessus sont laissés à l’appréciation de la direction.

Pour ce faire, les parents contactent l’école au numéro 010/45.03.06. Uniquement en cas d’indisponibilité téléphonique, les parents peuvent écrire un courriel à l’adresse secretariat@biereau.be.

Les retards ne sont acceptés que pour raisons exceptionnelles.

A l’école maternelle, les parents respecteront la période "d'accueil" du matin de façon à ce que les enseignants puissent organiser au mieux les différentes activités.

A l’école primaire, un système de carte de retard est joint au journal de classe et un avertissement ou une sanction seront donnés après accumulation de retards ou en cas d’absence de justificatifs recevables.

4.1.4.              Reconduction des inscriptions et changements d’école.

L’élève inscrit régulièrement le demeure jusqu’à la fin de l’enseignement fondamental sauf :

·         lorsque l’exclusion de l’élève est prononcée, dans le respect des procédures légales, au plus tard le  5 septembre de chaque année scolaire;

·         lorsque les parents ont fait part, dans un courrier adressé au chef d’établissement, de leur décision de retirer l’enfant de l’établissement;

·         lorsque l’élève n’est pas présent à la rentrée scolaire, sans aucun justificatif.

Au cas où les parents auraient un comportement marquant leur refus d’adhérer aux différents projets et règlements repris ci-dessus, le Pouvoir organisateur se réserve le droit de refuser la réinscription de l’élève l’année suivante et cela, dans le respect de la procédure légale (articles 76 et 91 du décret du 24 juillet 1997).

Si le choix de l’école revient bien évidemment aux parents de l’enfant, le législateur a toutefois limité les changements d’école, sauf pour quelques cas précisés clairement, en cours ou à la fin des différents cycles de l’école (fin de 2me ou de 4me année primaire). Sauf exception ou dérogation, les enfants ne peuvent changer d’école entre la 1re et la 2me primaire, entre la 3me et la 4me primaire, et entre la 5me et la 6me primaire, et ce afin de permettre le meilleur continuum pédagogique possible.

La direction de l’école se tient bien évidemment à la disposition des parents pour toute explication ou demande particulières.

4.1.5.              Droits, devoirs, sanctions et exclusions

4.1.5.1.   Les sanctions

Chaque élève reçoit en début d’année le «  Vivre Ensemble », charte de bonne conduite construite avec les élèves. Il devra signer ce document. Les parents signent également ce document pour accord (voir plus loin).

L’école est en droit de sanctionner les transgressions commises par les enfants comme l’indiscipline et le manque de politesse, la brutalité dans les jeux, le manque de soin du matériel scolaire, la détérioration du mobilier et des locaux scolaires, le non-respect de toute personne, enfant et adulte.

Un système de sanctions est établi en fonction de la gravité des faits. Ces sanctions ont une finalité éducative et sont liées à la transgression :

·         rappel à l’ordre, réprimande ou sanction par un membre du corps enseignant, des surveillants ou par la direction sans communication aux responsables de l’enfant;

·         rappel à l’ordre, réprimande ou sanction avec  communication aux responsables de l’enfant ;

·         retenue pour effectuer un travail d’intérêt général ou pédagogique;

·         non participation à des activités de type culturel (excursion, classe de découverte,…);

·         exclusion provisoire;

·         exclusion définitive.

Toute sanction, même la plus simple, sera donnée avec discernement. Elle aura toujours pour objectif de rappeler les règles communes et de les faire respecter, de faire réfléchir l’enfant, quel que soit son âge, sur son comportement, la portée de ses actes, et les moyens de réparer sa faute ou son erreur.

4.1.5.2.   L’exclusion provisoire:

Celle-ci peut sanctionner, entre autres:

·         la répétition d’un fait semblable à ceux sanctionnés par des retenues,

·         une sortie sans autorisation

·         un acte d’indiscipline ou un comportement portant gravement atteinte à la communauté ou à ses personnes.

·         Selon la gravité ou la répétition des faits, les exclusions provisoires peuvent être portées à 2 ou 3 jours ; l’exclusion provisoire de l’établissement ou d’un cours ne peut, dans le courant d’une année scolaire, excéder 12 demi-jours.

4.1.5.3.   L’exclusion définitive

Un élève régulièrement inscrit dans un établissement d’enseignement subventionné ne peut en être exclu définitivement que si les faits dont l’élève s’est rendu coupable portent atteinte à l’intégrité physique, psychologique ou morale d’un membre du personnel ou d’un élève, compromettent l’organisation ou la bonne marche de l’établissement ou lui font subir un préjudice matériel ou moral grave.

Sont notamment considérés comme fait pouvant entraîner l’exclusion définitive de l’élève:

à dans l’enceinte de l’établissement ou hors de celle-ci :

·         tout coup et blessure portés sciemment par un élève à un autre élève ou à     un membre du personnel de l’établissement;

·         le fait d’exercer sciemment et de manière répétée sur un autre élève ou un membre du personnel de l’établissement une pression psychologique insupportable, par menaces, insultes, injures, calomnies ou diffamation;

·         le racket à l’encontre d’un autre élève de l’établissement.

·         tout acte de violence sexuelle à l’encontre d’un élève ou d’un membre du personnel de l’établissement.

à dans l’enceinte de l’établissement, sur le chemin de celui-ci ou dans le cadre d’activités scolaires organisées en dehors de l’enceinte de l’école :

·         la détention ou l’usage d’une arme. [17]

Chacun de ces actes sera signalé au centre Psycho-Médico-Social (PMS)de l’établissement dans les délais appropriés, comme prescrit par l’article 29 du décret du 30 juin 1998 visant à assurer à tous les élèves des chances égales d’émancipation sociale, notamment par la mise en œuvre de discriminations positives.

L’élève sanctionné et ses responsables légaux sont informés des missions du centre psycho-médico-social (PMS), entre autres, dans le cadre d’une aide à la recherche d’un nouvel établissement.

Sans préjudice de l’article 31 du décret du 12 mai 2004 portant sur diverses mesures de lutte contre le décrochage scolaire, l’exclusion et la violence à l’école, après examen du dossier, le service compétent pour la réinscription de l’élève exclu peut, si les faits commis par l’élève le justifient, recommander la prise en charge de celui-ci, s’il est mineur, par un service d’accrochage scolaire. Si l’élève refuse cette prise en charge, il fera l’objet d’un signalement auprès du Conseiller de l’Aide à la Jeunesse.

Sans préjudice de l’article 30 du Code d’Instruction criminelle, le chef d’établissement signale les faits visés à l’alinéa 1er, en fonction de la gravité de ceux-ci, aux services de police et conseille la victime ou ses responsables légaux, s’il s’agit d’un élève mineur, sur les modalités de dépôt d’une plainte.

Les sanctions d’exclusion définitive ou de refus de réinscription sont prononcées par le Pouvoir organisateur ou par son délégué conformément à la procédure légale. Si la gravité des faits le justifie, le Pouvoir organisateur ou son délégué peut écarter provisoirement l’élève de l’école pendant la durée de la procédure d’exclusion.

Préalablement à toute exclusion définitive ou en cas de refus de réinscription, le Pouvoir organisateur ou son délégué convoquera l’élève et ses parents ou la personne investie de l’autorité parentale, par lettre recommandée avec accusé de réception.

Les droits et devoirs des parents, ainsi que l’engagement de ceux-ci vis-à-vis de l’institution scolaire sont repris dans le projet éducatif, sous le point 2.2.5. « Contrat éducatif Famille- Ecole »

4.2.        Règles de la vie en commun:

4.2.1.              Le Vivre-Ensemble

Le "Vivre ensemble" est le règlement de l'école primaire, pour ce qui concerne tous les lieux communs dans lesquels sont établies des règles communes: l'arrivée à l'école, la cour de récréation, les couloirs et les escaliers, le temps de midi, le départ de l'école, et la garderie.

L'introduction de ce "Vivre ensemble" est rédigée comme suit:

"Pour que chaque enfant se sente bien dans notre école, nous avons établi des règles. Ces règles sont les mêmes pour tous et nous aident à mieux vivre ensemble. Elles peuvent être améliorées ou modifiées par le Conseil des enfants ou par le Conseil des professeurs, pour le bien-être de tous".

Le "Vivre ensemble" est remis à chaque enfant et chaque famille en début d'année. Il est signé par chaque partenaire (l'enfant, le ou les parents, le ou les professeurs, et la direction). Il est ensuite consigné au journal de classe.

A l'école maternelle comme à l’école primaire, un travail de sensibilisation, des animations, des panneaux et codes visuels sont travaillés avec les enfants. Les parents reçoivent également l'information pour pouvoir assurer un bon suivi, dans un esprit de collaboration constructive.

Le « Vivre ensemble » de l’école primaire se trouve dans les annexes du présent document.

Le « Vivre ensemble » de l’école maternelle n’est pas un document écrit, mais les règles de vie commune sont construites, expliquées et illustrées dans chacune des classes, ou dans les couloirs et les lieux communs fréquentés par les enfants.

4.2.2.              Respect des lieux et du matériel

Les élèves doivent respecter les lieux où ils vivent et le matériel mis à leur disposition. Toute détérioration sera sanctionnée selon la gravité et une participation aux frais pourra être demandée aux parents pour les réparations éventuelles qu’elle pourrait entraîner.

Les toilettes font partie des lieux de vie, qu’elles soient situées dans les zones de récréation, ou à l’intérieur des locaux, couloirs et espaces communs. Il est nécessaire que les enfants qui les utilisent les respectent et les maintiennent les plus propres possible.

http://thierrycros.net/public/Perso/respect.jpg

4.2.3.              Respect des personnes

Le respect des personnes est une valeur fondamentale dans notre école. Chaque personne a sa place dans notre structure: le directeur, les enseignants, l’équipe administrative, le personnel ouvrier, le personnel d'encadrement, lors des surveillances et de toutes les activités, les parents, les animateurs que nous rencontrons lors de visites ou d'activités dans l'école ou à l'extérieur de celle-ci, et les élèves, chaque enfant, où qu'il se trouve et quelles que soient ses forces et ses faiblesses.

Le respect se marque verbalement (les petits mots magiques "Merci, Bonjour, Pardon, S'il-vous-plaît, Au-revoir") et par les attitudes et les gestes quotidiens, dans les jeux et les activités.

4.2.4.              Les limites de l’intervention des parents

Dans le souci de laisser à chacun sa place, tant pour la famille que pour l'école, aucune intervention des parents auprès des enfants dont ils n’ont pas la responsabilité n’est autorisée dans l’enceinte de l’école (classes, couloirs, cours de récréation). Seule l'équipe éducative est habilitée à faire des remarques aux enfants. Si les parents désirent faire des remarques, ils passent toujours par l’équipe éducative ou par la direction.

4.3.        Les frais liés à la scolarité

Par le seul fait de la fréquentation de l’établissement par l’élève, ses parents s’engagent à s’acquitter de certains frais scolaires engagés par l’établissement au profit des élèves et dont le montant peut-être réclamé par l’établissement dans le respect des dispositions décrétales en la matière [18].

Deux fois par an, à la fin des premier et deuxième trimestres, la comptabilité de l’école informe les parents de l’état temporaire des frais engendrés par la vie scolaire. Il s’agit, en fonction des différents postes, soit d’une estimation, soit d’un montant précis.

A la fin du dernier trimestre de l’année scolaire, la facture finale est établie. Elle reprend, poste par poste, les dépenses effectivement réalisées par l’école qui doivent être prises en charge par les parents.

Pour payer ces frais scolaires, deux factures « d’acompte » sont présentées aux parents aux premier et deuxième trimestres. Ceci permet un étalement des coûts.

A la fin de l’année, la facture de clôture reprend les coûts réels. Les deux acomptes payés précédemment sont bien entendu déduits du solde final à payer.

Tous les frais scolaires font l’objet de l’analyse et de l’approbation des comptes par le Pouvoir organisateur, après avis circonstancié du Conseil de participation.

Les frais demandés aux parents portent notamment sur les postes suivants:

·         les revues scolaires, lorsqu’elles sont utilisées collectivement dans un but pédagogique de classe

·         les voyages scolaires, excursions et visites

·         les activités culturelles, concerts, ou animations musicales

·         les activités réalisées par des animateurs externes dans le cadre des cours d’éveil ou de français

·         l’encadrement complémentaire du temps de midi

·         l’accès à la piscine et le déplacement vers celle-ci s’il s’agit de transports en     bus

·         les achats groupés permettant l’achat de matériel commun à prix réduit

·         les classes de découverte s’il y a lieu.

Une autre facture mensuelle est adressée aux familles pour les frais liés aux garderies du soir, en fonction des relevés de présences des enfants inscrits. Cette facture mensuelle reprend également le remboursement des langes de la classe d’accueil ou de 1ère maternelle.

Un « fonds de solidarité » géré par le Pouvoir organisateur permet, dans certaines limites, d’aider les familles en difficulté qui en font la demande.

Par ailleurs, une fois par an, les parents sont sollicités pour participer aux frais de remboursement des infrastructures scolaires. Le nouveau bâtiment passif de l’école maternelle, construit entre 2008 et 2010, est entièrement financé en fonds propres par l’ASBL Collège du Biéreau. Le bâtiment primaire a été racheté à l’Université Catholique de Louvain en 2012.

Le montant demandé aux parents dans ce cadre est dégressif en fonction du nombre d’enfants dans l’école.

Cette contribution des parents aux charges d’infrastructure est indispensable à l’équilibre financier de l’école. 

En cas de non-paiement des frais obligatoires tels que repris à l’article 100 du décret missions, l’école se garde le droit de mettre en œuvre tout moyen pour récupérer les montants impayés, en faisant par exemple appel à une société de recouvrement pour récupérer les impayés auprès des familles.

4.3.1.              Règles en matière de « TIC [19] », respect de la vie privée

(TIC = Technologies de l'Information et de la Communication )

L’éducation aux médias fait partie de notre programme scolaire [20]. Néanmoins, il ne faut pas en oublier les règles, usages, enjeux et dérives potentielles.

Eduquer aux média, c’est rendre chaque enfant capable de comprendre la situation dans laquelle il se trouve lorsqu’il est le destinataire de messages médiatiques. C’est le rendre apte à être un spectateur actif, un explorateur autonome et un acteur de la communication médiatique, capable de s’approprier un maximum d’informations originales à partir de n’importe quel type de document issu des médias.

Acquérir une meilleure connaissance de ce que les média apportent permettra d’améliorer l’usage et la création d’images et de sons comme outils originaux au service de la pensée, de l’expression et de la communication.

Le Collège du Biéreau possède un parc informatique dont deux locaux « cyberclasses » installés et financés par la Région wallonne. Le matériel multimédia est intégré au travail scolaire dans la vie des classes.

La charte internet du Collège (jointe en annexe) rappelle les règles d’usage en la matière.

4.3.2.              Photos et sites internet

Dans le cadre de ses activités pédagogiques, l’équipe éducative réalise très régulièrement des petits reportages photo ou vidéo. Les photos peuvent être publiées dans le journal de l’école, ou sur le site internet du Collège. L’objet en est toujours d’illustrer une activité réalisée à l’école, et de la rendre plus vivante.

Le site internet est sécurisé. Pour atteindre les pages spécifiques de l’école, celles qui comprennent des photos des activités, des photos des enfants, ou des albums de fêtes ou de classes, un code d’utilisateur et un mot de passe sont nécessaires.

Lorsque des photos doivent servir pour un reportage diffusé à l’extérieur de l’école, ou dans un autre contexte que celui destiné à un usage tout à fait limité et interne, il est demandé l’accord écrit des parents ou des responsables.

Les parents qui ne souhaitent en aucun cas qu’une photo de face, sur laquelle leur enfant est aisément reconnaissable, soit publiée, le signalent par écrit à la direction et au responsable du site de l’école.

4.4.        Assurances scolaires

Tout accident, quelle qu’en soit la nature, dont est victime un élève dans le cadre de l’activité scolaire doit être signalé dans les meilleurs délais, à la direction ou son représentant.

Le Collège du Biéreau a souscrit des polices collectives d’assurances scolaires qui comportent principalement deux volets : l’assurance responsabilité civile et l’assurance couvrant les accidents corporels.

1. L’assurance «responsabilité civile» couvre des dommages corporels ou matériels causés par un des assurés à un tiers dans le cadre de l’activité scolaire.

Par assuré, il y a lieu d’entendre:

·         le Pouvoir organisateur ;

·         le chef d’établissement ;

·         les membres du personnel ;

·         les élèves ;

·         les parents, les tuteurs des élèves, ainsi que les personnes ayant la garde de fait des élèves dans le cadre d’une activité scolaire;

·         les personnes physiques qui composent les associations telles que l'Association des parents, le Comité des fêtes, le Conseil de participation, les cellules de l’AP … ;

·         des bénévoles qui interviennent dans l’école ou dans le cadre d’une activité scolaire liée à l’école et organisée par elle.

Par tiers, il y a lieu d’entendre toute personne autre que le preneur d’assurance et le Pouvoir organisateur.

La responsabilité civile sur le chemin vers ou de l’établissement n’est pas couverte. Lors de certaines manifestations extra scolaires (fête des enfants du mois de juin, soupers, spectacle d’école, etc.) où les enfants sont sous la seule responsabilité des parents, ceux-ci ne pourront invoquer un manque de surveillance de la part de l’école.

2. L’assurance «accidents» couvre le solde des frais médicaux après intervention de la mutualité et à concurrence d'au maximum l'intervention de la mutualité et de certains forfaits pour des frais non-couverts par la mutualité (par exemple les lunettes), l’invalidité permanente ou le décès suite à un accident corporel survenu lors d'une activité scolaire et sur le chemin vers ou de l'école/du domicile. En outre, l’établissement a contracté une assurance responsabilité civile objective en cas d’incendie et/ou d’explosion.

Une assurance globale couvre les bénévoles dans le cadre d'aide aux activités de l'école.

Les parents qui le désirent peuvent obtenir une information complète relative aux contrats d’assurances (copie des conditions générales et des conditions particulières à demander au secrétariat de l'école).

5.               La vie quotidienne

5.0. Contenu:

5.1.         Horaires, accès aux classes, sorties et autorisations. 46 48

5.2.         Temps d’accueil extra-scolaire. 48

5.3.         Collations, repas et sieste. 49

5.4.         La communication interne et externe. 51

5.5.         Tenue vestimentaire, santé, tenue de sport. 52
     5.5.1.               Tenue et objets perdus. 52
     5.5.2.               Tenue et santé. 52
     5.5.3.               Tenue de sport pour les activités sportives: 52

5.6.         Objets interdits. 53

5.7.         Santé, médicaments, autorisations de prise de médicament, «infirmerie scolaire». 53

5.8.         Sécurité, incendie. 53

5.9.         Le nettoyage (et l’entretien) de l’école (à l’intérieur et l’extérieur). 54

5.1.        Horaires, accès aux classes, sorties et autorisations

Horaires de l’école

 

Ecole maternelle

Ecole primaire

7h40

Ouverture de l’école, en garderie dans le réfectoire de l’école maternelle

Enfants encadrés par le personnel d’accueil

8h15
à
 8h30

 

Les enfants rejoignent la cour de récréation, préau, réfectoire des primaires

8h30

Ouverture des classes : entre 8h30 et 8h50 les parents accompagnent les enfants en classe

Ouverture des classes P1, P2, P3 : les enfants montent seuls si le titulaire est déjà en classe

Pour la classe d’accueil, période d’accueil prolongée jusqu’à 9h00

Pour les P1 et P2 : entre 8h30 et 8h40 les enfants peuvent monter avec leurs parents, une fois par semaine

8h40

 

Formation des rangs dans la cour : P4, P5, P6

8h40 à 10h20

 

1re et 2e heure d’activité

10h20 à 10h40

Récréation dans la cour des maternelles

Récréation dans la cour des primaires

10h40 à 12h20

 

3e  et 4e heure d’activité

11h45
à
 13h40

M1 : repas au réfectoire des maternelles

Accueil, M2, M3 : repas en classe

ensuite sieste en salle de psychomotricité pour Accueil et M1. Récréation pour les autres

12h : repas en classe avec l’enseignant : P1, P2, P3

12h20 : repas au réfectoire : P4, P5, P6

ensuite récréation

13h40
à
 15h30

 

5e et 6e heure d’activité

Recréation des M2 et M3
de 15h à 15h15

 

15h30

Fin des cours

Les classes accueil et M1 : descendent au réfectoire pour leur goûter

M2 et M3 : vont dans la cour de récréation

Aucune sortie n’est autorisée sans carte de sortie permanente ou mot des parents dans le journal de classe

15h45

Garderie, activités parascolaires

Garderie, études dirigées, activités parascolaires

18h

Fin de la garderie, l’école ferme ses portes

5.1.1.              Remarques relatives aux horaires:

Les parents veilleront à respecter scrupuleusement les heures d’ouverture et de fermeture de l'école et des classes.

L’école contrôle les sorties des élèves après les cours. Une autorisation parentale est nécessaire pour que l’enfant puisse sortir seul de l’enceinte de l’école.     

Les parents qui viennent rechercher leur enfant à la fin de la journée attendent dans la cour afin de permettre une sortie des enfants en toute sécurité. Aucune sortie ne sera autorisée pendant le temps de midi, à l’exclusion d’un retour en famille. Celui-ci sera stipulé dans un écrit avec autorisation parentale.

L’accès aux classes est strictement interdit aux parents pendant les heures de cours sauf autorisation de la direction.

Il est instamment demandé de ne pas venir chercher, après les cours, quelque objet oublié en classe. Ces dernières sont fermées à clé par les titulaires, à la sortie des cours.

Les dates de congé, de vacances, de conférences pédagogiques et de formations des enseignants sont publiées dans le journal de l’école «  le Petit Reporter », sur le site internet de l'école, ou si nécessaire via la farde de communication.

5.2.        Temps d’accueil extra-scolaire

L'Association des Parents organise les activités parascolaires après 16h ainsi que le mercredi après midi. Certaines de ces activités sont aussi parfois mises en place durant le temps de midi.

La volonté est d’offrir aux enfants un panel d’activités ludiques, artistiques et sportives. Pour la plupart de celles-ci, l'Association des parents a fait le choix de privilégier les activités organisées par des partenaires professionnels et destinées à de petits groupes d'enfants d’âge homogène. Ce choix donne une garantie de qualité, de pédagogie adaptée et de progression possible d’une année à l’autre. Tous les animateurs choisis sont aussi très soucieux d’assurer au sein de leur activité un climat ludique et détendu.

Les activités suivent le calendrier scolaire et ne sont pas organisées durant les congés et en cas de journée pédagogique.

Coût des activités:

Le prix de chaque activité a été calculé par les animateurs et comprend le paiement des responsables d’activité, les assurances, la location des salles ou le matériel nécessaire au bon déroulement de l’activité

Des informations complémentaires ainsi que la grille horaire se trouvent sur le site de l’école.

http://www.biereau.be/parascolaire

5.3.        Collations, repas et sieste

Dans toutes les classes de l’école maternelle et, certains jours, en 1res et 2mes primaires, les enfants prennent une collation collective. A cet effet, dans un souci d'organisation et d'éducation à la santé, les parents amènent à tour de rôle une collation saine pour l'ensemble de la classe. Un calendrier nominatif, explicatif et spécifique à chaque classe est proposé en début d'année, lors des réunions collectives de parents.

En 3mes, 4mes, 5mes et 6mes primaire, les enfants apportent une collation individuelle qu'ils prennent pendant la récréation.

De plus, à l'occasion de son anniversaire, l'enfant pourra partager un gâteau d'anniversaire avec ses amis de classe. L’école demande instamment que les familles n’apportent rien d’autre que le gâteau pour fêter l’anniversaire de leur enfant: pas de paquets de bonbons ou autres petits cadeaux que les enfants rapporteraient à la maison.

Si l'enfant reste en garderie après les cours, une petite collation individuelle est à prévoir également pour le goûter.

Pour le temps de midi, les enfants apportent un pique-nique dans une boîte à tartines marquée et une boisson (pas de berlingots PMC dans notre école. Prévoir donc une gourde ou une petite bouteille d’eau avec capuchon). Les parents veilleront à leur préparer un repas sain, facile et équilibré. Il n'y a pas de repas chaud.

http://tropbelleleblog.files.wordpress.com/2011/01/soupe2.jpg Durant certains mois, et à la demande, les enfants peuvent prendre du potage produit dans l'école même (inscription par mois). Certains jours sont produites des pâtes. Commandes sur tickets à acheter au secrétariat.

En maternelles:

Les enfants de la classe d’accueil mangent en classe.

Les enfants des classes de 1res maternelles mangent au petit réfectoire de l'école maternelle.

Les enfants des classes de 2mes et 3mes maternelles mangent dans leurs classes.

Chaque titulaire est secondé par une aide ALE ou par la puéricultrice (classe d’accueil) pour assurer l’encadrement.

Durant les mois d’hiver, des parents volontaires (cellule de l’AP) animent un atelier «contes et histoires» qui permet aux plus petits de rester à l’intérieur.

En primaires :

Les élèves des classes de 1res, 2mes et 3mes années mangent en classe avec leur titulaire ou cotitulaire selon leurs horaires.

Les élèves des classes de 4mes, 5mes et 6mes mangent au grand réfectoire de l'école primaire à 12h20.

En maternelles et en primaires, il est toujours loisible aux parents de reprendre leur enfant sur le temps de midi, mais aucun enfant ne sera autorisé à sortir sur le temps de midi sans justificatif et autorisation parentale.

Les surveillances du temps de midi sont assurées par le personnel ALE ou par des jobistes réguliers, par les animatrices du CAPE, et par un enseignant.

Après le repas, les petits de la classe d’accueil et des deux classes de 1res maternelles sont mis à la sieste et surveillés par la puéricultrice, des encadrantes ALE, et les enseignantes.

5.4.        La communication interne et externe

Plusieurs moyens de communication sont utilisés dans notre école afin d’informer les familles sur ce qui se vit à l’école. La communication avec les parents peut aussi permettre de mener des réflexions de fond sur des thématiques éducatives sélectionnées par l’équipe enseignante et la direction.

Ces moyens présentent diverses formes, ayant des objectifs précis:

Une farde de communication permet le lien famille/école. Chaque enfant possède une farde propre qu’il remet à la maison à la demande de l’enseignant(e), et qu'il ramène de la maison le plus rapidement possible. Cette farde permet de faire transiter les infos «papier» propres à l’école, ou les documents que l’école accepte de remettre aux parents via le cartable de l’enfant.

Dans les classes primaires, le journal de classe et la farde de communication servent de canal de diffusion de la vie scolaire de l’enfant vers la maison. Ils contiennent le travail à réaliser mais servent aussi d’outils par lesquels l’enfant, l’enseignant et les parents communiquent sur ce travail ou sur le comportement de l’enfant. Des communications plus organisationnelles peuvent y être notées, pour autant qu’elles aient un lien direct avec la mission d’enseignement de l’école.

Le « Petit Reporter » est le journal de l’école. Il paraît deux fois par an, lors de la rentrée en début d’année et en fin d’année scolaire. Il reprend les informations nécessaires au bon déroulement de l’année (en cours, ou la suivante), ainsi que des reportages et autres informations de la vie de l’école.

Le site internet de l’école présente une mine d’informations utiles, de gestion et de présentation des activités et réalisations des enfants. Chaque classe y possède un espace pour ses projets propres. Le site présente aussi l’agenda de la vie scolaire de l’école. Une inscription individuelle et contrôlée est nécessaire pour accéder à certaines de ses pages.

Des lettres de diffusion peuvent être envoyées aux adresses courriels remises par les familles en début d’année. Ces lettres de diffusion sont rédigées par la Direction ou par les différents acteurs de l’école (le Comité des Fêtes, l’Association des Parents ou l’une ou l’autre cellule de l’école). Chaque famille est libre de se désabonner de ces lettres de diffusion.

La distribution de documents extérieurs à l’école par le biais des fardes mises dans les cartables des enfants, ainsi que l’apposition d’affiches sur les valves de l’école doivent faire l’objet d’une demande auprès de la direction.

5.5.        Tenue vestimentaire, santé, tenue de sport

5.5.1.              Tenue et objets perdus

Les parents veilleront à ce que leurs enfants portent une tenue vestimentaire correcte et adaptée à la saison. L’école compte sur les parents dans leur rôle d’éducation à une bonne hygiène corporelle.

Certaines tenues ou certains signes sont néanmoins interdits:

·         les tatouages et les piercings;

·         les casquettes, bonnets et autres couvre-têtes à l’intérieur du bâtiment;

·         les vêtements expressément déchirés ou trop courts et ceux laissant apparaître les sous-vêtements.

Il est demandé aux parents de marquer les vêtements ou objets appartenant à l’enfant. Il existe un endroit où sont rassemblés les objets perdus dans chaque bâtiment. A la fin de chaque trimestre, une exposition d’objets perdus est organisée. Tout objet non réclamé est donné à une œuvre de bienfaisance.

5.5.2.              Tenue et santé

Les poux font malheureusement partie des risques de la vie en groupes ; il est donc impératif de vérifier régulièrement les cheveux des enfants et de les traiter immédiatement s’il y a lieu, en n’oubliant pas les vêtements et la literie. Les parents sont tenus d’en avertir au plus vite l’enseignant qui prendra toutes les mesures nécessaires. Si les poux persistent, l’école fera appel au Centre de Santé attaché à l’école. Celui-ci pourra être amené à établir des constats remis en toute discrétion aux parents.

5.5.3.              Tenue de sport pour les activités sportives:

Pour leurs activités sportives, les enfants se muniront :

En primaires:

·         d’un short noir ou bleu marine

·         de chaussettes blanches

·         de sandales de gymnastique ou de baskets pour usage exclusif en salle

·         du T-shirt blanc de l’école avec logo

Le sac contenant la tenue de sport est laissé dans un espace dédié à cet effet dans la salle de sport ou le vestiaire du professeur.

Avant chaque période de vacances, les enfants reprennent leur tenue afin de laver les vêtements. Ils les ramènent dès la reprise des cours.

Dans le cadre du cours de gymnastique, les élèves doivent ôter leurs bijoux et montres par mesure de sécurité. Nous conseillons d’ailleurs grandement de laisser les objets de valeurs, tels que ces montres et bijoux, à la maison lorsqu’il y a activités sportives à l’école.

En maternelles:

·         de sandales de gymnastique ou de baskets pour usage exclusif en salle.

Le tout sera étiqueté et placé dans un petit sac de sport noté au nom de l’enfant.

5.6.        Objets interdits

Les objets dangereux sont interdits dans l’école. Le sont aussi les armes et tout objet pouvant être utilisé à cette fin, les GSM, tablettes et portables (sauf autorisation conjointe des parents et de la direction, pour des raisons justifiées, et pour autant que ces portables soient éteints pendant la journée), les briquets et allumettes.

Sont également interdits les baladeurs,  MP3 et autres appareils musicaux, ainsi que tous les jeux électroniques et jeux vidéos.

Lors de voyages scolaires de longue durée, ou lors des départs en classes de découvertes, des consignes spécifiques peuvent être remises par l’équipe enseignante.

A l'école maternelle ou à la garderie, les jouets "de la maison" ne sont pas autorisés.

Les petits jeux ou objets venant de la maison, afin de jouer dans la cour de récréation, sont emportés par les enfants sous leur propre responsabilité.

5.7.        Santé, médicaments, autorisations de prise de médicament, «infirmerie scolaire»

Si un enfant est malade durant la journée, le secrétariat appellera les parents ou toute autre personne mentionnée sur le document d'informations administratives complété en début d'année. Si vous savez que votre enfant est malade, avant d'arriver à l'école, il vous incombe de le garder ou le faire garder à la maison. L'école n'a ni le personnel ni les infrastructures adéquates.

Au regard des règles ministérielles, aucun médicament ne peut être donné à l’école, sauf prescription médicale stipulant les données suivantes: nom et prénom de l’enfant, mode d’administration, dosage du médicament, fréquence et durée du traitement. Ce n'est donc que dans ces conditions, et avec l’accord de l’enseignant, qu’un enfant pourra prendre des médicaments à l’école [21].

En cas d’urgence médicale, il est fait appel au service d’urgence (Clinique Saint-Pierre, Ottignies).

5.8.        Sécurité, incendie

Deux fois par an, des exercices « incendie » sont organisés au Collège afin d’assurer la bonne connaissance de la procédure d’évacuation par les élèves et les enseignants.

Lors de ces exercices, les élèves se conforment aux directives des enseignants et adultes présents.

Après avoir quitté le bâtiment selon le trajet adéquat, les élèves se regroupent auprès de leur enseignant dans la cour de l’école.

Ces exercices sont réalisés sous la conduite de la Direction et des responsables « Equipiers de première intervention » de l’école.

5.9.        Le nettoyage (et l’entretien) de l’école (à l’intérieur et l’extérieur)

Les bâtiments de l’école, les classes et les couloirs, les réfectoires, les salles de sport, les toilettes et sanitaires, et tous les lieux fréquentés par les enfants et les adultes sont nettoyés quotidiennement ou hebdomadairement.

Les contrats de nettoyage représentent un coût non négligeable pour l’école.

Des évaluations régulières et pointues sont réalisées avec les responsables des firmes de nettoyage, ou le personnel engagé en propre.

Si la propreté des locaux est une priorité, il ne faut pas oublier qu’ils sont fréquentés par plus de 450 enfants et qu’en fonction des conditions météorologiques ou des activités programmées, la poussière et la saleté s’introduisent très rapidement.

Les toilettes et sanitaires sont nettoyés chaque jour.

Pour la confection et la distribution du potage, l’école dispose d’une autorisation de l’AFSCA, qui contrôle régulièrement les produits, les installations, et les personnes chargées de la distribution [22].

6.               Annexes

6.0. Contenu:

6.1.         Remerciements. 55

6.2.         Composition du Pouvoir organisateur. 55

6.3.         Le « Vivre Ensemble » des enfants de l’école primaire. 57

6.4.         Charte internet du Collège du Biéreau. 60

6.5.         Extrait de presse du journal "Le Vif" du 10 septembre 2010. 62

6.1.        Remerciements

Merci à l'équipe qui a piloté la rédaction et la mise page de ce document:

·         Pour le Pouvoir organisateur : Anne-Françoise Van Cauwelaert, Julie Heine, Béatrice Barbier,

·         Pour l'Association des parents: Isabelle Pirson

·         Pour l'équipe enseignante: Annick Chaidron

·         Stéphane Vreux, Directeur

6.2.        Composition du Pouvoir organisateur

Les membres du PO sont (en juillet 2014):

- Béatrice Barbier, leschardonsbb@gmail.com

- Marc De Neyer, deneyer.delcoigne@scarlet.be

- Pierre Guisset, vice-Président, pierre.guisset@biereau.be

- Julie Heine, ju.heine@gmail.com

- Jean-Dider Legat, jean-didier.legat@uclouvain.be

- Christian Legrain, Président, clegrain@sckcen.be, tél : 0475/29.08.52

- Luc Veithen, Trésorier luc.veithen@gmail.com

- Nancy Watteyne-Postiau, nancy@watteyne.com

Les présents règlements ne dispensent pas les élèves, leurs parents ou la personne responsable, de se conformer aux textes légaux, règlements et instructions administratives qui les concernent, ainsi qu’à toute note ou recommandation émanant du Ministère, de l’Inspection ou de l’Etablissement, via la direction, le secrétariat ou le corps professoral. Sauf envoi d’un rectificatif, ce règlement est valable pendant toute la durée de l’inscription de l’élève au sein du Collège du Biéreau.

Au moment de l’inscription définitive, les parents marquent leur accord sur les présents règlements en signant le document qui leur est présenté.

Au moment de toute réinscription à l’école, les parents confirment leur accord avec les documents officiels de présentation  et de règlements de l’école.


6.3.        Le « Vivre Ensemble » des enfants de l’école primaire

Pour que chaque enfant se sente bien dans notre école, nous avons établi des règles. Ces règles sont les mêmes pour tous et nous aident à mieux vivre ensemble. Elles peuvent être améliorées ou modifiées par le Conseil des enfants ou par le Conseil des professeurs, pour le bien-être de tous.

J’ai des attitudes et des propos convenables.

Je me montre poli et respectueux envers tous les adultes qui travaillent dans l’école et les autres enfants.

Je respecte mon matériel, celui qui appartient aux autres et celui de l’école.

Je respecte la nature et je suis sensible au tri des déchets.

Le règlement de notre école

Quand j’arrive à l’école (entre 7h40 et 8h35):

Avant 8h15, je descends toujours au réfectoire de l'école maternelle, et vais me présenter au surveillant de la garderie. Je suis alors sous sa responsabilité;

A partir de 8h15, je peux jouer à la balle sur les petits terrains. Ailleurs, je ne joue à aucun jeu de ballon (lieu de passage des familles!);

Si je viens en vélo, je le tiens à la main dans l’enceinte de l’école, et je le range dans le kot à vélos;

J’arrive à l’heure à l’école;

Les premières, deuxièmes et troisièmes primaires montent en classe dès que la plaquette d'accès est verte (8h30) sans leurs parents (sauf en 1re, le jour fixé, et sauf autorisation);

Les rangs montent à 8h35 en silence dans l’ordre déterminé par les professeurs à leur arrivée;

Les enfants de l'école primaire qui arrivent APRES 8h35 se rangent avec Mme Andrée ou Mme Delphine, ils attendent que tous les rangs soient montés, et ils montent ensuite dans leurs classes;

Les parents et les enfants de l'école maternelle ont accès aux couloirs des classes (niveau 0) à partir de 8h.20.

Dans la cour de récréation:

Je respecte toujours les limites de la cour. Je ne peux les dépasser qu'avec l’autorisation d’un surveillant;

J’utilise correctement le module à grimper et les jeux mis à ma disposition.
Je respecte les jours fixés pour le module :

lundi et vendredi : 4èmes, 5èmes, 6èmes.

mercredi : parrains et marraines avec leur filleul.

mardi et jeudi : 1ères, 2èmes, 3èmes.

Je peux jouer au foot lorsqu’il fait sec et qu’il n’y a pas de flaque sur les terrains. Seules les balles en plastique ou en mousse sont autorisées;

A la récréation de 10h20, je joue « balle en main » sur le grand terrain;

Je peux jouer avec des feuilles mortes et des marrons sans les jeter sur les autres.

Les glissades et les boules de neige (en dessous de la ceinture) sont autorisées uniquement par les surveillants;

J’utilise correctement les toilettes. Je bois proprement. Je garde les lieux propres en tirant la chasse. Je ne joue pas avec le papier wc;

Dès qu’il sonne, j’arrête de jouer, je me range et j’attends mon professeur calmement;

A la fin de chaque récréation, je récupère mon pull ou mon manteau si je les ai déposés dans la cour;

Sauf en cas de pluie, les rangs se forment dans la grande cour.

Dans les couloirs et les escaliers :

Les couloirs et les escaliers sont des lieux qui doivent rester calmes et propres.

J’emprunte les escaliers en serrant à droite.

Les classes du 1er étage sont prioritaires pour descendre.

Si je mange ma collation dans la cour, je jette mes papiers et déchets dans une poubelle.

Je monte et je descends en silence avec mon groupe et mon professeur.
Si je dois descendre seul, je reste calme.

En classe :

Je respecte la charte de la classe élaborée avec mon professeur en début d’année.

Le temps de midi :

Les règles de la grande récréation sont les mêmes que celles des petites récréations, si ce n'est pour le football puisque le grand terrain y est destiné.

Je respecte les jours fixés pour le grand terrain de foot:

lundi:  P1 P2

mardi: P3 P4

jeudi: P5 P6

vendredi: Pas de foot sur le grand terrain. Le terrain reste libre pour TOUT LE MONDE.

Je peux sortir à midi uniquement avec une autorisation écrite;

Pour le repas en classe, je m’assieds correctement et je mange proprement sur mon set de table;

Pour le repas au réfectoire, je respecte les consignes des professeurs et des surveillants. Je range ma place avant de sortir, je dépose mes déchets aux endroits prévus, je débarrasse mon bol de potage, et je range ma boîte à tartines sans la jeter dans la manne de ma classe. Quand elles sont complètes, les mannes sont remontées devant les portes des classes par les responsables de chaque classe;

Aucun accès aux classes n'est autorisé pendant le temps de midi, sauf autorisation précise d'un surveillant, ou avec un badge d'autorisation délivré par un professeur;

Quand je quitte l’école:

Je descends avec ma classe et mon professeur, et je me rends dans la cour de l'école maternelle où j'attends mes parents, le début des parascolaires, ou l'étude- ou je rentre à la maison directement si j'ai une carte de sortie;

Dans la cour maternelle, je joue à des jeux calmes. En aucun cas, je ne joue à un jeu de ballon.  Je ne monte pas sur les petites barrières;

Dans la cour de l'école maternelle, je laisse le sable dans le grand bac. Je ne le jette jamais, ni sur les autres, ni en dehors du bac. Je ne monte pas sur la petite maison.

Sanctions:

Si je ne respecte pas le règlement de l’école, je reçois un avertissement (oral ou écrit) ou une punition, en fonction de ma faute. Mes parents en seront avertis;

En cas de récidive ou de faute grave, je peux être en retenue une heure le mercredi après-midi.

En cas de problème, les adultes, professeurs ou surveillants, sont toujours présents pour m’aider à résoudre un conflit. Je n'hésite pas à en parler en classe, ou au Conseil des Enfants.
J’ai lu le règlement avec mon professeur et mes parents. Je m’engage à le respecter.

Moi

Mes parents

   

Mon titulaire

Le Directeur

   

Petites règles de la garderie du soir, complétant le « Vivre ensemble ».

·         Au coup de sonnette du début de la garderie, je prends toutes mes affaires, et viens me ranger.

·         Je dépose mon cartable (et éventuellement mon manteau) dans le réfectoire, rangé.

·         Je ne joue pas au ballon sous le préau.

·         Je joue uniquement dans la cour de récréation, et pas sur le petit chemin.

·         Je ne grimpe pas sur les armatures des goals.

·         Je ne mange pas de glace.

·         Aux coups de sonnettes des contrôles des présences, je viens immédiatement me ranger.

6.4.        Charte internet du Collège du Biéreau

Il est strictement interdit, par l’intermédiaire d’un écrit, site internet quelconque ou tout autre moyen de communication (blog, gsm, skyblog…):

·         de porter atteinte à l’ordre public, aux bonnes mœurs, à la dignité des personnes ou à la sensibilité des élèves plus jeunes;

·         de porter atteinte de quelque manière que ce soit aux droits à la réputation, à la vie privée et à l’image de tiers, entre autres, au moyen de propos ou d’images dénigrants, diffamatoires, injurieux,…

·         de porter atteinte aux droits de propriété intellectuelle, aux droits d’auteur de quelque personne que ce soit;

·         d’utiliser, sans autorisation préalable de l’intéressé ou sans mentionner la source (son auteur), des informations, données, fichiers, films, photographies, logiciels, qui ne lui appartiennent pas ou qui ne sont pas libres de droit;

·         d’inciter à toute forme de haine, violence, racisme,…

·         d’inciter à la discrimination d’une personne ou d’un groupe de personnes;

·         de diffuser des informations qui peuvent ternir la réputation de l’école ou être contraire à la morale et aux lois en vigueur;

·         de diffuser des informations fausses ou dangereuses pour la santé ou la vie d’autrui;

·         d’inclure sur son site des adresses renvoyant vers des sites extérieurs qui soient contraires aux lois et règlements ou qui portent atteinte aux droits des tiers;

·         de s’adonner au piratage informatique tel qu’incriminé par l’article 550 ter du Code pénal.

·          

Avertissement relatif à la protection de la vie privée :

·         les fournisseurs d’accès Internet ont l’obligation de surveiller ce qui se passe sur leur réseau (sites, chat, news, mail…).

·         Lorsque les élèves utilisent le réseau pédagogique de l’école, ils sont bien conscients que cette connexion n’est ni personnelle, ni privée et que cette activité est tracée (enregistrée) et susceptible d’être contrôlée.


6.5.        Extrait de presse du journal "Le Vif" du 10 septembre 2010


7.               Table des matières

1.1.         Le Collège du Biéreau en quelques mots. 4

1.2.         Organigramme du Collège du Biéreau, rôles et missions de chacun. 4

1.2.1.               Coordonnées de l’établissement. 4

1.2.2.               Organigramme interne: rôle et missions des différents acteurs. 4

1.2.2.1.                     Le Pouvoir organisateur (PO). 5

1.2.2.2.                     L’équipe enseignante : 6

1.2.2.3.                     Le personnel auxiliaire et d’encadrement. 7

1.2.2.4.                     Les parents. 7

1.2.3.               Organigramme externe: rôle et missions de chaque partenaire. 8

1.2.3.1.                     SEGEC et FEDEFOC. 9

1.2.3.2.                     Centre PMS. 10

1.2.3.3.                     Le PSE  (Service de Promotion de la Santé à l'Ecole). 10

1.2.3.4.                     L'Université Catholique de Louvain et les Kots à projets. 10

1.3.         Présentation du cadre de vie:  les deux bâtiments de l’école. 10

1.3.1.               L’école primaire. 11

1.3.2.               L’école maternelle: de l’école initiale au premier bâtiment passif. 12

2.  Les projets éducatif, pédagogique et d’établissement. 14

2.1.         Les Missions de l’Enseignement. 14

Article 6. 14

Article 8. 14

2.2.         Le projet éducatif et le projet pédagogique. 15

2.2.1.               Une école chrétienne dans un environnement ouvert. 15

2.2.2. Une organisation structurée. 16

2.2.3. De la rigueur dans l’apprentissage et dans les contenus développés. 16

2.2.4. Une évaluation continue. 17

2.2.5. Un contrat éducatif  "famille - école ". 18

2.2.5.1. Partage d’un même projet éducatif et pédagogique. 18

2.2.5.2. Souci d'un dialogue permanent. 18

2.2.5.3. Participation aux activités scolaires et extra-scolaires. 19

2.2.5.4. Suivi du travail scolaire. 19

2.2.5.5. Respect des règles de l'école. 19

2.2.5.6. Paiement des frais relatifs à la scolarité. 20

2.2.6. Activités liées au cours de religion catholique et aux valeurs chrétiennes. 20

2.2.7. Activités liées aux langues. 22

2.2.8. Activités liées au sport (psychomotricité, gymnastique, natation). 23

2.3.         Le projet d’établissement. 24

3.  Le règlement des études. 26

3.1.         Introduction. 26

3.2.         Contacts école/parents, réunions des parents. 27

3.3.         Les devoirs, le travail à domicile et le suivi à la maison (années primaires). 28

3.4.         Les procédures d'évaluation les bulletins, les conseils de classe. 29

3.5.         Projets d’intégration et partenariat avec des écoles d’enseignement spécialisé. 30

3.6.         Suivi des enfants en facilités ou en difficultés scolaires. 31

3.7.         La constitution des classes. 31

3.8.         Classes vertes et classes de découverte – obligation- objectifs – organisation. 33

4.  Le Règlement d’Ordre Intérieur (le R.O.I.). 34

4.1.         L’inscription et ses conséquences: 34

4.1.1.               L’autorité parentale. 34

4.1.2.               Modalités, procédures et priorités d’inscription et de réinscription. 35

4.1.2.1.                     Principes: 35

4.1.2.2.                     Nombre d’enfants par classe et priorités: 36

4.1.2.3.                     Procédure et calendrier pour l’année scolaire suivante: 36

4.1.3.               Conséquences de l’inscription – absences et justificatifs. 37

4.1.3.1.                     Obligations pour l’élève. 37

4.1.3.2.                     Absences et retards: 38

4.1.4.               Reconduction des inscriptions et changements d’école. 39

4.1.5.               Droits, devoirs, sanctions et exclusions. 39

4.1.5.1.                     Les sanctions. 39

4.1.5.2.                     L’exclusion provisoire: 40

4.1.5.3.                     L’exclusion définitive. 40

4.2.         Règles de la vie en commun: 42

4.2.1.               Le Vivre-Ensemble. 42

4.2.2.               Respect des lieux et du matériel 42

4.2.3.               Respect des personnes. 42

4.2.4.               Les limites de l’intervention des parents. 43

4.3.         Les frais liés à la scolarité. 43

4.3.1.               Règles en matière de « TIC », respect de la vie privée. 44

4.3.2.               Photos et sites internet. 45

4.4.         Assurances scolaires. 45

5.  La vie quotidienne. 46

5.1.         Horaires, accès aux classes, sorties et autorisations. 46

Remarques relatives aux horaires: 48

5.2.         Temps d’accueil extra-scolaire. 48

5.3.         Collations, repas et sieste. 49

5.4.         La communication interne et externe. 51

5.5.         Tenue vestimentaire, santé, tenue de sport. 52

5.5.1.               Tenue et objets perdus. 52

5.5.2.               Tenue et santé. 52

5.5.3.               Tenue de sport pour les activités sportives: 52

5.6.         Objets interdits. 53

5.7.         Santé, médicaments, autorisations de prise de médicament, «infirmerie scolaire». 53

5.8.         Sécurité, incendie. 53

5.9.         Le nettoyage (et l’entretien) de l’école (à l’intérieur et l’extérieur). 54

6.  Annexes. 55

6.1.         Remerciements. 55

6.2.         Composition du Pouvoir organisateur. 55

6.3.         Le « Vivre Ensemble » des enfants de l’école primaire. 57

6.4.         Charte internet du Collège du Biéreau. 60

6.5.         Extrait de presse du journal "Le Vif" du 10 septembre 2010. 62

7.  Table des matières. 64



[1] Extrait de l'ouvrage "Mémoires de Wallonie : Les noms de rues de Louvain-la-Neuve" sous la direction de Luc Courtois.

[2] « Décret du 24 juillet 2007, définissant les missions prioritaires de l'enseignement fondamental et de l'enseignement secondaire et organisant les structures propres à les atteindre » -  Chapitre II : « Des objectifs généraux de l'enseignement fondamental et de l'enseignement secondaire »

[3]  Articles 63 et 64 du décret précité

[4] Décret «Missions» déjà cité

[5] Congrès de l’Enseignement catholique de Louvain-la-Neuve, Octobre 2002, cité dans la brochure « Mission de l’Ecole chrétienne » - 2me édition – Janvier 2007

[6] Service de Pastorale du Morbihan.

[7] Programme intégré de l’enseignement catholique, adapté aux Socles de Compétences.

[8] Programme de l'enseignement catholique - disciplines d'éveil

[9] Article 67 du décret précité

[10] Circulaire 108 du 13 mai 2002 « Régulation des travaux à domicile dans l’enseignement fondamental »

[11] Voir aussi l’étude de Jean-Luc van Kempen pour l’UFAPEC 2008 n°35.08

[12] Voir aussi supra, partie « Projet éducatif »

[13] Extrait du VadeMécum de l’Intégration – 6 mai 2011

[14] Extrait du Programme intégré adapté aux Socles de Compétences : partie « Projet Pédagogique »

[15] Voir circulaire 4068 du 26/06/2012 de la rentrée 2012-2013, Page 143 et ss.

[16] Voir aussi circulaire n°90 du 19 mars 2002 relative à l’exercice de l’autorité parentale en matière scolaire

[17]Article 2 de l’Arrêté du Gouvernement de la Communauté française définissant les dispositions communes en matière de faits graves devant figurer dans le ROI de chaque établissement d’enseignement subventionné ou organisé par la Communauté française

[18] article 100 du « décret Mission » déjà cité

[19]  Technologies de l'Information et de la Communication.

[20] Programme intégré adapté aux Socles de compétences, partie Éducation aux Médias et au Multimédia

[21] Brochure de l’ONE - http://www.momesensante.be/

[22] Voir le site de l’AFSCA - http://www.afsca.be/home-fr/